La radio en direct et en rediffusion sur votre ordinateur
876
Sun

Le son unique.


Le flux RSS Sun

Les notaires du coin vous conseillent

Recomposer le puzzle des textes pour comprendre ses droits,  CC0 Public Domain

Comment se passe un héritage ? Peut-on construire sur le terrain de son conjoint ? Autant de questions auxquelles répondent les notaires du Conseil du Coin. Un collectif qui donne rendez-vous à ses concitoyens de tous les horizons, à la table d'un café ou sur les réseaux sociaux pour des conseils gratuits et personnalisés. Entretien avec son créateur, Vincent Chauveau, notaire à Nantes.

Pour ces services, inutile de réserver. Comme dans un commerce, le premier arrivé est le premier servi. Le premier samedi de chaque mois, les notaires s'installent dans un bar et attendent, café en main, leurs voisins. Lesquels repartent avec quelques clefs pour mieux comprendre leurs droits.

La législation marche, la société court

Le Conseil du Coin est né d'une conversation sur Twitter entre Vincent Chauveau, alors notaire à Savenay, et Alexandre Jardin du mouvement Bleu Blanc Zèbre 44. Le secteur notarial fait alors face à la loi Macron, qui réformait la tarification et l'installation des services il y a de cela un peu plus de deux ans.

Une colère blanche, qui conduit les deux hommes à évoquer la notion de service public de ce métier. Que font ces magistrats pour la société ? Des consultations gratuites, par exemple. Par militantisme, et aussi pour changer l'image des notaires, cet état de fait, cette pratique déjà très implantée dans la profession, est alors mise en vitrine des cafés locaux. 

Aujourd'hui installé à Nantes, Vincent Chauveau est l'initiateur d'un projet qui s'internationalise. Il explique que si nul n'est censé ignorer la loi, ce n'est pas si simple. Plus encore parce que la société et ses problématiques évoluent plus vite que les textes.

Interview de Vincent Chauveau : expliquer une législation qui avance moins vite que la société, par Cerise Robin

"C'est peut-être pas de la haute couture mais c'est du cousu-main"

Du cousu-main et de proximité, des lois en prêt-à-porter. Parce qu'il s'agit d'être compréhensible, de se mettre à la portée des particularités de chacun. La proximité y participe. Le notaire qui répondra aux usagers est de la même ville qu'eux, ou tout du moins du même site qu'eux. Car les professionnels sont locaux et connectés.

Pour atteindre un maximum de personnes, ils répondent également sur Twitter, Facebook, ou par podcasts. Depuis janvier 2017, un thème est proposé par des internautes et tous les lundis, il est abordé par des professionnels. Et bien souvent, que ce soit à Cholet, Gorges, Nantes, la Roche-sur-Yon, ou à la Tessouaille, les préoccupations sont les mêmes.

Interview Vincent Chauveau : Des préoccupations partagées, par Cerise Robin

Internet sert à remplir les trous. Tout le territoire ne possède pas son compte de notaires qui sont surtout installés dans les grandes villes. Être sur la toile permet également de se rapprocher des expatriés hors frontières, qu'ils soient à New-York ou bien Hong-Kong.



Vous êtes sur la page pour écouter Sun en direct