La radio en direct et en rediffusion sur votre ordinateur

Commentaire RMC

Par Mohamed Ben Abderrahmane Le 12-12-2016 - 16:00
Témoignage
87 vues


Salut à tous,
Je suis citoyen français né en juin 1958 dans une charmante petite ville du Rhône, Tarare... j'ai fait de bonnes études, Bac +6. Je vis depuis février 2006 au Sutanat d'Oman où nous sommes avec ma compagne Nadine les heureux propriétaires d'une agence de Tourisme d'Aventure (randonnée pédestre, kayak de mer et bientôt kyte surfing).
 
Nous sommes partis pour des raisons professionnelles faute d'opportunités en France après une faillite pour moi(suite à la concurance déloyale de l'industrie textile indienne qui nous pillé toutes nos collections) et à la vente d'une entreprise de publicité et de communication pour ma compagne due à la crise dans ce secteur au début des années 2000.
 
Deapuis notre installation début 2006 nous vivons avec nos deux garçon (11ans et demi , 9 ans et demi) une vie agréable et confortable mais qui n'est pas de tout repos et dépourvue de soucis. En effet nous avons vécus deux saisons (2014-15 / 2015-16) très dures enraison des attentats de Paris  notre chiffre d'affaire a chuté de 50%, depuis octobre 2016 cela va beaucoup mieux.
 
Nos enfants sont scolarisés à British School ( l'école anglaise de Mascate, la capitale) une école d'excellence, coût 27300 euros pour les deux.
 
Nous sommes heureux au Sultanat d'Oman mais il ne faut pas oublier qu'à l'étranger il n'y a pas de filet de secours en cas de difficutés financières ou de faillite.
 
Il ne faut donc pas cracher dans la soupe et faire du France bashing  à tout va. La France reste un pays de cocagne ou on peut encore faire des affaires ou mener des carrières décentes quelque soit le niveau d'étude. Je dis à ceux qui veulent partir : ne croyez pas que tout est mieux ailleurs et que tout va bien une fois la frontière franchie, ne perdez pas de vue que les classes sociale, les systèmes de castes et de filières, les barronades et les coups de pistons sont les mêmes et de partout identique. Au lieu de quiter le navire essayez de monter des petites boites. Sans parler du système sociale français qui est un des meilleurs du monde.
 
Voilà très brièvement ce que je pense de la question, en tant que petit patron nous faisons parti du groupes de privilégiers, nous serions jamais partis pour etre salariés !
 
Donc soyez votre propre boss !!!
 
Ciao tuti et à bien à vous tous,
Mohamed

RMC

Publier une réaction

The content of this field is kept private and will not be shown publicly.
 Entrez le code de vérification :

To prevent automated spam submissions leave this field empty.


podcast france bleu, France Bleu Midi l'invité avec Denis Faroud
écouter les rediffusions de l'émission