Écouter et télécharger
les émissions podcast Europe 1


Vous pouvez églament trouver votre émission avec la Liste des animateurs

Émissions par animateurs

Voir en pleine page
Recherchez dans la liste en tapant un mot clé

Émissions Europe 1 par genres

Les derniers commentaires des internautes auditeurs

Olivier qui ne sait pas que le bail verbal ça existe,


Olivier qui ne sait pas que le bail verbal ça existe, qu'il n'y a aucun texte de loi interdisant de louer à cinq personnes même dans une petite surface (en fait il s'agit vraisemblablement de parents et de trois enfants, donc...). Et qui ne pose pas la question de savoir sur quel compte vont les loyers... Celui de la mère de son vivant, mais ensuite ? Et que contient le bail initial ? Comment qualifier la "passation" entre le locataire initial et l'occupant actuel, une sous-location verbale ? Une procuration ? (puisque l'occupant a payé "pour le compte de"). Toutes ces questions ont dû être débattues en justice, et tout cela est plus que complexe. Et il ne s'agit en effet pas d'un déni, l'occupant s'il paie régulièrement le loyer ne doit pas être expulsé, ni être considéré comme un squatter. Il est très facile de déclarer que le juge ne fait pas son travail !

Pervers N.


Boris a eu une relation avec une perverse narcissique, même s’il ne semble pas avoir réellement souffert de cette relation. Il parle de leur histoire d’une manière amusée avec parfois des rires en racontant les excentricités de sa compagne. Comme lui a dit Sabine Marin : « qu’est-ce qu’il y a de pervers narcissique là-dedans ?». Il s’agit peut-être d’un état limite ou «borderline», les personnes qui en sont atteintes, ont souvent été victimes de maltraitance (sexuelle souvent) dans l’enfance. C’est peut-être une femme en mal d’affection qui était très gentille avec lui au début, mais une fois qu’il était dans ses filets elle est devenue exigeante. Lui-même n’est pas très clair car il dit qu’il lui a fallu un an pour vraiment s’en sortir, alors qu’il a rompu il y a un mois.

faire du neuf avec du vieux


C'est passé à la tv mais il y a une dizaine d'années. Ça date. C'est faire du neuf avec du vieux.

Réaction disproportionnée


Le problème est simplement qu'ils sont trois sur cet héritage. C'est sûr que partager 600 € en 3 c'est pas pareil surtout s'il faut investir dans des travaux. S'il y avait eu un seul héritier, patienter 3 ans pour obtenir un bien à Paris quartier St Michel aurait été une très très bonne aubaine. S'ils n'ont pas les moyens, qu'ils fassent un bail à ces gens et qu'ils vendent, il perdront 20 000€, il n'y a pas de quoi s'immoler.

Le 1er locataire est arrivé en 2001 il n'est pas


Le 1er locataire est arrivé en 2001 il n'est pas question de cette loi. C'est Olivier qui a parlé de ça en disant loi 45 d'ailleurs! on ne sait pas pourquoi, juste parce que le loyer lui a paru petit.. moins de 600€ our un 25 m2, après il faut voir l'appart. Cette vieille dame n'a sûrement jamais rien fait pour l'améliorer si elle était sous tutelle on imagine. Jusqu'à présent tout le monde s'y retrouvait, le locataire et le propriétaire. Pascal et sa famille n'ont apparement jamais géré de biens et sont tout simplement dépassés par la situation.

Propriétaires dépassés par ce bien qui leur tombe dessus


Ils n'ont sûrement pas imaginé la suite car c'est une agence qui en assurait la gestion. Moi ça m'est arrivé aussi de payer pour le compte de... les agences ne regardent pas qui occupe l'appartement et qui paye dès l'instant où le loyer est réglé c'est tout ce qui compte. Aller jusqu'à s'immoler c'est exagéré. S'ils baissent le prix un investisseur sera ravi d'acheter à cet endroit et lui trouvera vite fait une solution pour virer ces gens, mettre une porte blindée et louer en rbnb. Olivier m'a bien fait rire quand il a dit qu'un rbnb rapporterait 1200€, très mauvais calcul... c'est plutôt dans les 3000€ par mois.

Héritage


Si cet héritage causait une telle souffrance qu'elle conduise à s'immoler par le feu, il fallait refuser l'héritage ! Cette possibilité est offerte à tout un chacun.

Il y a plein de trous dans cette histoire...Que ce


Il y a plein de trous dans cette histoire...Que ce soit celle racontée par Pascal que l'article du Figaro. Il y a eu un bail initial et le locataire a installé une personne à sa place, qui paie un loyer pour le compte de... Pascal semblait dire qu'il n'y avait plus de bail. Il a dit qu'il avait essayé de vendre "pour casser le bail". Mais il semble que la justice ait considéré que le paiement du loyer par l'occupant ne justifiait pas une expulsion, donc il y aurait là une reconnaissance implicite d'un bail verbal. On ne connait pas tous les tenants et aboutissants de cette histoire et il me parait en effet un peu facile d'accuser les juges de ne pas faire leur travail (ce que Delacroix adore faire, tout en n'y connaissant strictement rien). Mais aller s'immoler par le feu pour une affaire pareille, là c'est disproportionné.

Bail verbal et transmission


Il y a eu un premier locataire avant 2001 il me semble et il est tout à fait possible que le bail ait été transmis par filiation à l’occupant actuel. D’ailleurs Pascal ne semblait pas comprendre comment le locataire pouvait se prévaloir d’un « bail verbal ». Or c’est justement ce que permet le plus légalement du monde la loi de 1948. Il y a beaucoup trop de zones d’ombres dans cette histoire et je ne suis pas sûr que cela se résume à un déni de justice pur et simple.

Loi de 1948


Cette loi s'applique uniquement pour les locataires entrés dans le logement avant 1987. Je crois avoir entendu que le 1er locataire était arrivé en 2001. Par contre je ne comprends pas qu'il ait payé un logement provisoire pendant les travaux, si le locataire n'est pas déclaré en tant que tel je ne vois pas pourquoi le propriétaire aurait cette obligation! Oui s'immoler pour se faire entendre est extrême.