La radio en direct et en rediffusion sur votre ordinateur



toujours aussi déconnectée de la vie réelle

Mme Philippe ( et c'est également pour toutes ses consœurs) croit qu'il est simple de trouver un médecin traitant et que si on n'en trouve pas c'est qu'on ne le veut pas. Et elle insistait malgré que l'appelante lui disait qu'elle avait essayé plusieurs fois de contacter tous les médecins proches de chez elle. Mme Philippe ne voulait rien entendre... Elle a fini par comprendre qu'il faudrait que l'appelante rencontre quelqu'un qui aurait "une relation privilégiée avec un médecin et qu'il daigne jour l'entremetteur. Mme Philippe vit dans un monde parfait, imaginaire, loin de vie réelle. Le monde a bien changé, on n'est plus dans les années 90 pour les médecins et les logements (salaire ou retraite doivent être trois fois supérieurs au montant du loyer). C'était un podcast de début janvier. La dame souffrait du bruit et elle avait une cardiopathie. On voyait qu'elle se démenait pour trouver une solution, et les services sociaux ne l'aidaient pas non plus, ils ne faisaient rien pour la reloger ailleurs, les familles avec enfants étaient prioritaires... ou ils ne voulaient pas vraiment l'aider. Les travailleurs sociaux changeaient sans cesse et s'investissaient peu, (ils ont des relations et certaines assistantes sociales s'en vantent parfois)... Cette dame de 59 ans vivait dans un univers bruyant et Mme Philippe lui proposait une cure de repos parce qu'elle la sentait à bout, épuisée par le bruit en plus de sa maladie cardiaque. Le médecin actuel refusait de prescrire une cure de repos à cette dame , et cela peut se comprendre car contrairement à ce que croit Mme Philippe, les cures de repos ne sont pas des hôtels gratuits financés par les cotisants pour les personnes souffrant des nuisances sonores et en plus ça ne solutionne rien, au retour, le bruit est toujours le même. Si les centres de rééducations et de repos sont destinées aux personnes très malades, les cancéreux et ceux qui ont vraiment besoin de rééducation après une jambe cassée par exemple. Si les centres de rééducation ou repos ne sont pas des lieux d’hébergement temporaires, si c'était le cas même les SDF pourraient y aller. Souvent ceux qui aident le plus, ce sont les auditeurs qui aident avec leurs conseils, ceux qui ont eu le même vécu.

Ecouter ou télécharger les podcasts Libre antenne Europe 1