La radio en direct et en rediffusion sur votre ordinateur



Pradel / commentaire de Sir Ivan

On peut avoir sur Pradel et ses émissions les opinions que l'on veut. Je ne suis pas sûre que la grossièreté soit nécessaire pour les exprimer. À mon avis, elle enlèverait plutôt de la crédibilité aux propos de celui qui la pratique.

Et enfin, bien que regrettant moi aussi Alain Decaux, je ne pense pas que le parallèle ait beaucoup de sens.

Déjà, Alain Decaux traitait des thèmes historiques et non des affaires criminelles.

Mais surtout : j'ai beau aimer aussi beaucoup Alain Decaux et ses émissions, force est de dire que ses émissions historiques, aussi passionnantes qu'elles aient été, sont loin de refléter toujours la réalité historique.
Ce qui est normal, d'ailleurs, car une émission ne suffit jamais pour traiter un sujet dans toute son ampleur et toute sa complexité.
Qu'il s'agisse d'une affaire criminelle ou de faits historiques. Dans l'un et l'autre des cas - Pradel et Alain Decaux - il ne faut pas oublier qu'il s'agit d'émissions qui traitaient un sujet en (environ) 1 heure là où il faudrait souvent un ou plusieurs livres de 500 pages et plus pour le traiter de manière fouillée.

Si vous souhaitez avoir une connaissance en profondeur sur une affaire criminelle ou un sujet d'Histoire, je vous conseille d'acheter TOUS les ouvrages parus sur le thème qui vous intéresse. Ce ne sera pas de trop pour avoir une chance d'y voir clair.

Ecouter ou télécharger les podcasts L'heure du crime