La radio en direct et en rediffusion sur votre ordinateur



Barrage opposé à certains auditeurs sur RMC info

Monsieur Brunet, j'apprécie beaucoup votre émission et je suis souvent d'accord avec vous.
Le 2 décembre 2013, j'ai souhaité intervenir sur le problème de la progressivité de l'impôt: j'ai donc laissé un message téléphonique vers 11 heures, puis j'ai rappelé le standard dès 12 h 55. Il m'a été répondu qu'il y avait ZERO auditeurs avant moi. Votre standardiste m'a demandé mon âge, mon code postal etc... et m'a invité à résumer l'opinion que je voulais exprimer. Nous avons raccroché, puis, PLUS RIEN, si ce n'est que vous avez donné l'antenne à plusieurs auditeurs "lambda" comme moi, dont l'un de Toulouse, je crois, et un autre des Alpes maritimes...
Cette impossibilité d'accéder à l'antenne de RMC Info est devenue classique en ce qui me concerne, depuis plusieurs longues années, et j'en suis venu à penser, voila déjà un certain temps, que vos standardistes pourraient disposer d'une "liste noire" leur permettant d'évincer ceux d'entre nous jugés, à tort ou à raison, indésirables.
En fait, il y a quelques années, j'avais réussi à passer sur vos ondes dès mon premier essai. Pour mon malheur, mon propos consistait, pour l'occasion, à "tancer" quelque peu M. J-J Bourdin (mais avec la plus grande courtoisie), à propos d'un routier qui s'était glorifié de rapporter de l'étranger des cartouches de cigarettes par centaines pour les recéder à ses connaissances. Deux jours de suite, M. Bourdin avait qualifié ce routier de "personne franche et honnête", ce qui m'avait choqué, et avait motivé mon appel.
Depuis, mes nombreuses tentatives ont été vouées à l'échec, même dans les cas où, comme le 2 décembre, on me signalait n'être précédé par aucune autre personne.
C'est parce que je vous fais entièrement confiance, Monsieur Brunet, que je me permets de soumettre la question à votre sagacité. Croyez-moi, il ne s'agit nullement, de ma part, d'un excès d'amour propre ou d'un désir effréné de m'entendre sur vos ondes: ancien haut-fonctionnaire, j'ai eu, en d'autres temps, tout loisir d'accorder des entretiens à la presse, et je ne souffre, aujourd'hui, d'aucune espèce de "manque" en ce domaine...
Mais je considère que la façon dont fonctionne RMC Info constitue un progrès démocratique, et il m'arrive de vouloir participer à cette démarche.
Encore est-il absolument nécessaire, cependant, que la vocation affichée de cette radio ne se révèle pas une grossière entreprise de tromperie, se situant à l'opposé de ce qu'elle prétend promouvoir. C'est parce que je veux entretenir encore l'espoir que mes soupçons se révèleront infondés, et parce que j'ai personnellement confiance en vous, que je vous pose aujourd'hui ce problème, en comptant sur votre probité pour en obtenir réponse.

Ecouter ou télécharger les podcasts Carrément Brunet RMC