La radio en direct et en rediffusion sur votre ordinateur
Par Fab Le 08-10-2015 - 16:31
1470 vues


Bonjour.
Aujourd'hui, de nombreux animateurs sont en grève dans les écoles primaires dans toute la France. A l'appel du Collectif Animateurs, un groupe monté sur Facebook dans la journée d'hier, nous souhaitons exprimer notre ras-le-bol de ne pas être pris au sérieux dans notre métier. Car OUI l'animation est un véritable métier, comme celui de médecin ou de professeur. En première ligne, les animateurs professionnels dont je fais partie, diplômés de Brevets et de Diplômes d'Etat, à qui l'on a vendu (le "on" s'adresse particulièrement aux régions qui financent ces formations) qu'il y aurait de l'emploi à l'issue de cette formation. Résultat, aujourd'hui, la majorité des professionnels sont sans emploi. Pourquoi ? Parce que les municipalités, les agglomérations ou les métropoles préfèrent embaucher des animateurs n'ayant que le BAFA, car cela leur coûte moins cher et ils peuvent les manipuler plus aisément puisque ceux-ci n'ont eu que 2 semaines de formation théorique et 14 jours de stage, contre 10-12 mois complets en alternance pour des diplômes professionnels ! De fait, ces animateurs qui sont censés être "occasionnels" (puisque selon la loi ils ne peuvent travailler que 80 jours par an) sont non seulement hors la loi mais également payés au lance-pierre, à coup de CEE, ce fameux contrat qui permet aux employeurs de ne payer leurs animateurs que 2.2 fois le smic Horaire pour une journée, soit environ 21€ brut la journée ! Trouvez vous cela acceptable ? Dans quelle autre branche professionnelle a-t-on des salaires aussi misérables ? Dans quelle autre branche privilégie-t-on les personnels les moins formés pour assurer un métier où la sécurité des enfants est en jeu ? Et quel regard les parents ont-ils de ces jeunes, pleins de bonne volonté mais désarmés au vue des moyens qu'on leur donne, autre que comme un "amuseur public" alors qu'un animateur est avant tout un éducateur, complémentaire du travail de l'école, comme c'était le cas dans les débuts de l'éducation populaire ? L'Education Nationale est également en tort en jouant clairement seule dans sa cour, en se croyant la plus forte car elle possède une armée de diplômés bac+5... Tête bien pleine mais pas forcément bien faite ! Nous sommes là pour amener la véritable égalité entre tous les enfants, le droit aux même prestations, le respect de chacun avec un taux d'encadrement qui permet bien mieux de s'occuper des enfants plutot qu'à 30 par classe ! Merci de bien vouloir m'entendre en communiquant avec moi et convenir d'un passage à l'antenne : fabsamsung34@gmail.com

France bleu Hérault

émissions France bleu Hérault en Podcast

Publier une réaction

To prevent automated spam submissions leave this field empty.