La radio en direct et en rediffusion sur votre ordinateur
page précédente

Europe 1

46
europe1

Europe1, Radio d'informations et d'actualité.


Les actualités Europe1


Ebola : un cas signalé à Lagos, l?ex-capitale nigériane

Le virus Ebola continue de se répandre en Afrique de l?Ouest, et la nouvelle tombée lundi est des plus inquiétantes. Un nouveau cas de cette fièvre hémorragique souvent mortelle a été détecté à Lagos, l?ancienne capitale du Nigeria. La ville est aussi la plus peuplée d?Afrique de l?Ouest, ce qui renforce forcément l?inquiétude quant à l?extension de l?épidémie. Le ministre de la Santé, Onyebuchi Chukwu, a précisé qu'il s'agissait d'une infirmière qui avait été en contact avec un Libérien mort de la fièvre hémorragique dans un hôpital de Lagos le 25 juillet. Une infirmière qui avait été en contact avec ce même Libérien est morte la semaine dernière à Lagos où sept autres cas confirmés ont été recensés par le ministère de la Santé.>> A LIRE AUSSI - Un vaccin espéré en 2015La Côté d?Ivoire s?isole. Dans le même temps, la Côte d'Ivoire a annoncé lundi la suspension des vols de sa compagnie nationale vers et depuis les pays affectés par la fièvre Ebola et interdit à toutes les compagnies de transporter les passagers de ces pays vers Abidjan. La côte d'Ivoire, voisine du Liberia et de la Guinée, où l'épidémie a fait des centaines des morts, présente un niveau d'alerte très élevé, selon les autorités sanitaires. Le pays a pris une batterie de mesures supplémentaires en insistant sur la surveillance communautaire depuis que l'épidémie de fièvre hémorragique connaît une recrudescence en Afrique de l'Ouest. Outre la Guinée et le Liberia, la Sierra Leone et le Nigeria sont aussi touchés. Elle y a fait plus de 960 morts sur près de 1.800 cas (confirmés, probables ou suspects) depuis le début de l'année.>> A LIRE AUSSI - La Guinée ferme ses frontièresUne réunion à l'OMS. La semaine dernière, l'OMS avait décrétéune "urgence sanitaire mondiale".Lundi, une téléconférence se tient l'organisation entre experts, notamment sur les questions d'éthique médicale pour définir une position devant les appels pressants à utiliser des médicaments non agrées pour tenter de sauver les malades. Suite au traitement avec des premiers résultats positifs de deux soignants américains et celui à venir d'un prêtre espagnol rapatrié à Madrid par l'un de ces médicaments conçu par la firme américaine Mapp Pharmaceuticals, les appels à son emploi se sont multipliés même s'il n'avait jamais été jusque là expérimenté sur l'homme et n'est donc agrée par aucune autorité sanitaire.








Il meurt percuté par une star de la Nascar

Le triple champion de Nascar Tony Stewart a été impliqué samedi dans un effroyable accident qui a coûté la vie à un jeune pilote de 20 ans, Kevin Ward Jr. Le drame s'est déroulé lors d'une épreuve de Sprint Car, disputée de nuit sur ce que les Américains appellent un "dirty track", une piste très courte, en terre, dans des monoplaces ressemblant à des buggys.Ward venait d'être contraint à l'abandon après un contact avec Stewart. Alors que la course était neutralisée, le jeune pilote est sorti de son véhicule et a marché vers la voiture de Stewart pour lui reprocher une manoeuvre dangereuse. Mais, quand il est arrivé à proximité, la buggy marquée du n°14 l'a violemment percuté et traîné sur plusieurs mètres. Immédiatement pris en charge par les secours sur place, Ward est mort à l'hôpital de Canandaigua, dans l'Etat de New York, où la course avait lieu.Stewart percute Ward sur la piste :"Pas d'enquête criminelle pour le moment." Stewart, 43 ans, a été entendu par la police locale et s'est montré "coopératif" et "très choqué par les événements", a déclaré le shériff Philip Povero, interrogé par la chaîne de télévision ESPN. "L'enquête est en cours, mais il ne s'agit pas pour le moment d'une enquête criminelle."La police a demandé à tous les spectateurs ayant filmé la scène d'envoyer leurs images. Celles qui circulent sur Internet, reprises jusqu'au contact fatal par les grandes chaînes, montrent un changement de trajectoire de la voiture de Stewart, qui peut être due au choc ou à une man?uvre d'évitement infructueuse. Stewart a peut-être été gêné par le véhicule qui le précédait et a pu ne pas voir Ward venir vers lui avec sa combinaison intégralement noire et sur une piste relativement mal éclairée.Le pilote a décidé d'annuler sa participation à l'épreuve de Nascar Sprint Cup de Watkins Glen, dimanche. "Il n'y a pas de mots pour décrire la tristesse après l'accident qui a coûté la vie à Kevin Ward Jr", a-t-il insisté dans un communiqué publié dimanche après-midi. "C'est une période difficile pour tous les gens impliqués dans ce drame et c'est pourquoi j'ai décidé de ne pas participer à l'épreuve de Watkins Glen dimanche. Mes pensées et mes prières vont à sa famille, à ses amis et à tous les gens touchés par cette tragédie."D'autres pilotes, comme le champion en titre de Nascar Jimmie Johnson, ont fait part de leur tristesse.Racing with a heavy heart today... Thoughts and prayers for the Ward family.— Jimmie Johnson (@JimmieJohnson) August 10, 2014 "Je vais courir avec le coeur lourd aujourd'hui (dimanche). Pensées et prières pour la famille Ward."Déjà accidenté sur le même circuit l'an dernier. Pourtant multimillionaire et propriétaire de son écurie, Stewart continue de participer à de compétitions de moindre envergure que la Nascar, avec des pilotes de tous profils. Sa présence électrise forcément les courses et l'an dernier déjà, il avait été au coeur d'un accident très spectaculaire, impliquant une quinzaine de véhicules, sur le même circuit de Canandaigua. Un pilote de 19 ans, Alysha Ruggles, avait été gravement blessé au dos.Stewart est pris dans un carambolage en 2013 :Stewart lui-même avait été victime d'une fracture à une jambe après un violent accident, toujours en Sprint Car, lors d'une course dans l'Iowa. Cette blessure l'avait empêché de disputer la fin de saison 2013 de Nascar. Il n'avait fait son retour sur les circuits qu'en février.Stewart est victime d'un gros accident :Le drame survenu samedi ne va pas manquer de relancer le débat sur les conditions de sécurité, souvent jugées précaires, de ces courses de moindre envergure aux Etats-Unis.


Hollande dans le Sud-Est pour ses 60 ans

Mardi, François Hollande fêtera ses 60 ans. Sans excès de faste, situation internationale et économique oblige. Pour ce faire, le président de la République a rejoint dimanche en toute discrétion "le sud-est de la France" où il poursuit ses vacances. C?est là qu?il célèbrera son anniversaire. Il soufflera ses 60 bougies "en petit comité" avec ses quatre enfants Thomas, Clémence, Julien et Flora. Aucun ministre ne devrait être présent, selon l'Elysée.>> A LIRE AUSSI - Le sombre été de HollandeLe chef de l'Etat avait entamé ses vacances le 4 août au soir à la résidence de la Lanterne, en lisière du parc du château de Versailles. François Hollande devrait quitter son lieu de vacances vendredi matin pour reprendre ses activités officielles en rejoignant directement Toulon pour les commémorations du 70e anniversaire du débarquement de Provence, au mémorial du Mont Faron puis à bord du porte-avions Charles-De-Gaulle."La situation internationale qu'il continue de suivre heure par heure peut cependant justifier qu'il rentre à Paris à tout moment", a précisé son entourage. Selon un proche du chef de l'Etat, ce dernier ne se trouve ni dans sa villa de Mougins, dans les Alpes-Maritimes, ni auprès de son père, à Cannes.Nos ministres sont-ils des vacanciers comme les... par Europe1fr


Google veut relancer l?achat de musique en ligne

L?INFO. Comment (re)lancer une nouvelle fois l?achat de musique en ligne ? Voilà une question que se sont probablement posés les équipes de Google. Le moteur de recherche souhaite mettre en avant sa plateforme de téléchargement de musique, nommée Google Play. Le Wall Street Journal affirme que la firme américaine s?apprête à déployer Listen Now, un dispositif qui prévoit de rediriger l?internaute vers un site de téléchargement ou de streaming.>> LIRE AUSSI - Montres, voitures, TV : Google veut installer Android partoutApple écarté des résultats ? D?après la capture d?écran publiée par le Wall Street Journal, Google met logiquement en avant son propre service de téléchargement musical, Google Play. Sous la biographie du groupe et quelques photos de ses membres, on peut ainsi voir un bouton ?Écouter le morceau pour 0,99 euro?, puis un lien vers Spotify et Beats Music, deux services de streaming en ligne. Mais à aucun moment Google ne propose de télécharger de la musique via iTunes, pourtant plateforme majeure de la musique en ligne. mais appartenant à son grand rival, Apple.Encore en test. Ce dispositif n?est pas encore déployé à l?échelle mondiale, il n?est apparu qu?auprès d?une poignée d?internautes. Google avait déjà testé un service similaire pour les vidéos, nommé ?Watch Now?, en février dernier. ?Nous sommes heureux d?aider les utilisateurs à trouver rapidement des sources légitimes pour leurs vidéos, musique et autres contenus favoris via Google?, a commenté un porte-parole du moteur de recherche, sans préciser de date de disponibilité pour l?ensemble des internautes.>> LIRE AUSSI - Google devient la marque la plus puissante du monde








Hollande dans le sud-est pour ses 60 ans

Mardi, François Hollande fêtera ses 60 ans. Sans excès de faste, situation internationale et économique oblige. Pour se faire, le président de la République a rejoint dimanche en toute discrétion "le sud-est de la France" où il poursuit ses vacances. C?est là qu?il célèbrera son anniversaire. Il soufflera ses 60 bougies "en petit comité" avec ses quatre enfants Thomas, Clémence, Julien et Flora. Aucun ministre ne devrait être présent, selon l'Elysée.>> A LIRE AUSSI - Le sombre été de HollandeLe chef de l'Etat avait entamé ses vacances le 4 août au soir à la résidence de la Lanterne, en lisière du parc du château de Versailles. François Hollande devrait quitter son lieu de vacances vendredi matin pour reprendre ses activités officielles en rejoignant directement Toulon pour les commémorations du 70e anniversaire du débarquement de Provence, au mémorial du Mont Faron puis à bord du porte-avions Charles-De-Gaulle."La situation internationale qu'il continue de suivre heure par heure peut cependant justifier qu'il rentre à Paris à tout moment", a précisé son entourage. Selon un proche du chef de l'Etat, ce dernier ne se trouve ni dans sa villa de Mougins, dans les Alpes-Maritimes, ni auprès de son père, à Cannes.>> A LIRE AUSSI - #cvotrequestion : les ministres sont-ils des vacanciers comme les autres








Syrie: il tweete une photo de son fils exhibant la tête d'un soldat

La "barbarie" des combattants de l'EIIL n'a-t-elle aucune limite ? Un Australien parti combattre en Syrie au sein de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) a publié une photo de son jeune fils portant la tête d'un soldat syrien décapité, selon le quotidien The Australian, suscitant lundi un grand émoi en Australie.Un projet d'attentat à Sydney en 2005. Dans son pays, Khaled Sharrouf a fait près de quatre ans de prison après avoir avoué sa participation à la préparation d'un attentat en 2005 à Sydney. Il a fui l'Australie en utilisant le passeport de son frère l'an dernier avant de rejoindre les combattants de l'EIIL en Syrie pour y mener le djihad.Plusieurs photos avec ses enfants. Dernièrement, l'homme a posté sur son compte Twitter une photo sur laquelle son fils de 7 ans, casquette de baseball sur le chef, exhibe la tête d'un soldat décapité à Raqa, dans la vallée de l'Euphrate, bastion des insurgés islamistes. L'homme a légendé la photo: "ça, c'est mon garçon". © Capture d'écran - www.theaustralian.com Une autre photo publiée par The Australian montre Sharrouf en tenue de combat posant avec trois jeunes garçons en armes, devant un drapeau de l'EIIL, dont les agences de renseignement pensent qu'il s'agit de ses fils.Les actes "barbares" d'un "groupe terroriste". Le gouvernement australien estime que jusqu'à 150 Australiens mènent le djihad à l'étranger, essentiellement en Irak et en Syrie. En déplacement aux Pays-Bas, le Premier ministre australien Tony Abbott a fustigé les actes "barbares" d'un "groupe terroriste" qui cherche à créer un "Etat terroriste". A Sydney, le chef du Pentagone, Chuck Hagel, a dénoncé "une menace contre le monde civilisé".Le président de l'Association des musulmans libanais en Australien, Samier Dandan, a condamné la publication des photos en évoquant "le geste d'un fou". Le Premier ministre a par ailleurs annoncé que l'Australie se joindrait à Washington, Londres et Paris pour larguer de l'aide humanitaire aux populations civiles fuyant l'avancée des djihadistes en Irak.








Sanofi dévoile de l'insuline à inhaler

C'est un immense marché qui s'offre au laboratoire Sanofi. Ce dernier a en effet annoncé lundi avoir acquis la licence exclusive au niveau mondial de l'insuline à inhaler, un nouveau traitement destiné aux diabétiques et qui devrait être commercialisé débit 2015 aux Etats-Unis. Un traitement innovant baptisé Afrezza. Ce produit "est une nouvelle insuline à inhaler d'action rapide pour le traitement des diabètes de types 1 et 2 chez les adultes", précise le laboratoire. Une solution qui permettrait aux patients d'éviter des piqûres quotidiennes, et améliorerait donc le confort de vie. Se présentant sous la forme d'un sifflet, Afrezza requiert un usage au début du repas. Parmi les mises en garde associées à ce médicament figure celle de ne pas l'utiliser pour les patients présentant une maladie respiratoire chronique comme l'asthme. La journée du diabète aura lieu dimanche 14 novembre et 600.000 personnes ignorent encore leur maladie. Le fruit d'un partenariat. Pour arriver à proposer un tel produit, le laboratoire français s'est allié à un autre laboratoire, MannKind Corporation, qui a élaboré de l'insuline en poudre. Sanofi et MannKind se partageront l'ensemble des pertes et des profits à hauteur respectivement de 65% et de 35%. L'accord de collaboration prévoit que Sanofi sera responsable du développement, des démarches réglementaires et de la commercialisation du produit. En vertu d'un accord séparé, MannKind fabriquera Afrezza dans son usine de Danbury, dans le Connecticut, au nord-est des Etats-Unis.Les diabétiques, un marché très porteur. "Afrezza vient s'ajouter à notre portefeuille de solutions pour le diabète qui est en pleine expansion", s'est félicité Pierre Chancel, vice-président en charge de la division diabète de Sanofi. Le communiqué de Sanofi ne le cache d'ailleurs pas : "les deux sociétés prévoient en outre de collaborer pour augmenter la capacité de production si cela s'avérait nécessaire pour répondre à la demande mondiale".Les diabètes par Europe1frLe nombre de cas de diabète étant en recrudescence dans les pays développés, des experts ont parfois pu évoquer une véritable épidémie, dont l'origine agroalimentaire est pointée du doigt. Les Etats-Unis comptaient ainsi en 2012 plus de 29 millions de diabétiques, selon les Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC).Le diabète de type 1, forme la plus sévère de la maladie, touche plus fréquemment les enfants, alors que le diabète de type 2, qui représente près de 90% des cas, survient le plus souvent chez l'adulte, généralement en surpoids. Dans les deux cas, le dysfonctionnement du pancréas incapable de produire suffisamment d'insuline, l'hormone permettant de maintenir des niveaux normaux de glucose dans le sang, rend obligatoire un traitement à intervalles réguliers. Face à ces contraintes, les grands groupes pharmaceutiques travaillent depuis plusieurs années sur des modes d'administration alternatifs à l'injection en intraveineuse ou sous-cutanée et aux pompes à insuline.>> LIRE AUSSI - Quelles maladies coûtent le plus cher ?








Le père des glaces Berthillon est mort

Raymond Berthillon, fondateur du célèbre glacier Berthillon de l'Ile Saint-Louis, à Paris, qui fête cette année son 60e anniversaire, est décédé samedi à l'âge de 90 ans, a-t-on appris lundi dans le carnet du Figaro.Fils de boulanger. Né le 9 décembre 1923 dans l'Yonne, ce fils d'un couple de boulangers, certificat d'études primaires en poche, commence à exercer la profession de ses parents en 1940, dans le même département. Il "monte" ensuite à Courbevoie, en 1946, puis à Paris, trois ans plus tard, toujours en tant que boulanger, jusqu'en 1954."Produits de haute qualité". A 30 ans, il devient directeur du café-hôtel-glacier La Bourgogne, propriété de sa belle-mère, situé au 31, rue Saint-Louis-en-l'île, où se trouve toujours le glacier. Il remet alors en service une turbine à glace "acquise quelques années plus tôt", selon le site internet de la maison Berthillon, qui affiche un portrait de son fondateur. "Il élabore ses glaces avec des produits de haute qualité: lait entier, oeufs, crème fraîche qu'il va acheter dès l'aube aux Halles, au pavillon Baltard de la rue Berger. Il relance le sorbet, un produit d'origine orientale : le sharbet des sultans, sans crème, pur fruit, pur sucre", poursuit le site."Etonnant glacier". En 1961, Henri Gault et Christian Millau mettent un coup de projecteur sur l'établissement en parlant dans leur guide de "cet étonnant glacier qui se cache dans un bistrot de l'île Saint-Louis". Connue dans le monde entier, la maison Berthillon est aujourd?hui toujours gérée par la famille.








Des ouvriers s'approprient des lingots d'or découverts sur un chantier

Un butin de 900.000 euros. Trois ouvriers qui avaient caché au propriétaire d'une maison où ils effectuaient des travaux, dans l'Eure, la découverte d'un trésor constitué de lingots et de pièces d'or, vont devoir répondre de leur "vol en réunion" devant le tribunal correctionnel d'Évreux, annonce Paris Normandie dans son édition de lundi. Selon le quotidien, le butin est estimé à plus de 900.000 euros. 16 lingots et 600 pièces d'or. Citant des sources judiciaires et un enquêteur de la gendarmerie, le quotidien raconte que les trois ouvriers travaillaient depuis plusieurs jours au nivellement du terrain d'une maison, située entre Vernon et Les Andelys, dont les propriétaires souhaitaient réaliser un agrandissement, lorsqu'ils sont tombés sur ce trésor dissimulé dans des bocaux. A l'intérieur : seize lingots d'or d'un kilo chacun et 600 pièces d'or de 20 dollars US de 1924 et 1927, pesant chacune 33 grammes, précise le quotidien.Un trésor vendu à un expert. Selon Paris Normandie, les trois ouvriers, âgés de 20, 33 et 40 ans, ont décidé de subtiliser le magot et d'écouler leur butin chez un numismate de la région. Des chèques déposés sur le compte d'un des ouvriers ont éveillé les soupçons de Bercy et c'est grâce à un signalement Tracfin, le service de renseignement du ministère de l'Économie, que les enquêteurs du groupement de gendarmerie de l'Eure et du groupe d'intervention régional (GIR) de Haute-Normandie ont pu remonter jusqu'aux auteurs du vol.Un procès. Convoqués, les trois hommes ont avoué les faits, souligne Paris Normandie, citant un enquêteur. Le numismate doit lui aussi comparaître devant le tribunal correctionnel d'Évreux, mais ne reconnaît pas le "recel de vol en réunion" pour lequel il est poursuivi, toujours selon cet enquêteur. Dans l'attente du procès, dont la date n'est pas précisée, plusieurs véhicules, une moto et plusieurs centaines de milliers d'euros ont été saisis chez les ouvriers.Ironie du sort, la propriétaire de la maison où étaient réalisés les travaux, interrogée par Paris-Normandie, a raconté avoir dit aux ouvriers sur le ton de la plaisanterie: "Si vous trouvez un trésor, vous me le dites !"








Ils braquent une aveugle en menaçant son chien guide

Une femme malvoyante a été agressée dimanche par trois malfaiteurs qui l'ont forcée à retirer 800 euros en menaçant de tuer son chien guide, à La Verrière, dans les Yvelines, a-t-on appris lundi de source policière. La victime, une femme âgée de 65 ans, a raconté avoir été abordée en début d'après-midi par trois individus qui "lui ont fait tâter une arme de poing", a relaté cette source, confirmant une information du Parisien. Selon la sexagénaire, les trois agresseurs l'ont ensuite contrainte à retirer 800 euros à un distributeur bancaire en menaçant de tuer son chien si elle n'obtempérait pas, avant de prendre la fuite en voiture avec sa carte et son code.Le commissariat d'Elancourt est chargé de l'enquête.>> LIRE AUSSI - Une bague numérique pour aider les aveugles à lire








Vous êtes sur la page pour écouter Europe 1 en ligne

Podcasts des remixs de gérard de suresnes
écouter les rediffusions de l'émission

Mur Facebook

CIRCULATION | Un nouveau week-end de chassé-croisé sur les routes. Orange, rouge ou noir en Rhône-Alpes, selon Bison Futé.


voir sur facebook