La radio en direct et en rediffusion sur votre ordinateur

Education Céline alvarez

Par geneviève Wagner.V Le 21-09-2016 - 10:11

Céline Alvarez applique spontanément, les informations intuitives qu'elles a acquises de son expérience personnelle d'élève, puis d'étudante  , d'individu empathique , relationnel, , positif et espérant en l'avenir...etc ... (qualités  primodiales et nécesaires à tout enseignant).
 
Céline cite les sciences cognitives  ( at-elle dit ..j'ai pris en cours d'emission  ) que notre néocortex frontal où siègent les aptitudes fonctionnelles  de notre  HUmanité potentielle  ( seulement potentielle ... car à valider par l'environnement rencontré ) n' a eté programmé pour rien à  l'avance ... (réseaux neuronux à  creer en permanence ...
 
30.000 connections nouvelleschaque seconde ) . ET ce ...justement pour pouvoir s'adapter à 100%  ! à  la QUALITE sensorielle, affective , intellectuelle et spirituelle rencontées...
 
Nous sommes donc responsable de notre propre humanisation, MAIS ... sur au moins 3 générations. -->  (1  savoir ce que l'on a fait de nous (  = génération N -1 et N -n passées  ), 2 avoir compris ce que j'en ai fait  (moi même generation N ) 3 avoir acquis le principe de responsabilité cognitive j'explique --> l'environnement N+1 que je crée pour la génération suivante est de ma seule responsbilité .
 
POUR SIMPLIFIER notre cerveau est une merveille de l'Evolution biologique : il possède en lui même le principe d'équité  (on possède tous un cerveau multi potentiels  ) et une cerveau adapté au principe de  Responsabilité ...ETRE RESPONSABLE  de soi, de ses congénères, de son environnement , de leur evolution ...bref nous avons aussi un cerveau philosophe et spirituel à éduquer ...  ETC...

Dégradation de la relation parent professeur

Par Loem Le 15-09-2016 - 07:16
Témoignage

J'ai regrette votre vision trop unilaterale de la dégradation relation parent-professeur.
J'ai eu une expérience pdt plusieurs années en medecine scolaire et je suis affolée par plusieurs témoignages (humiliation, erreur pédagogique, desinvolture..)
Ex. :

  • le professeur qui mange et boit en classe!
  • des professeurs régulièrement en retard
  • les réflexions :"tu serais illettre , je ne serais pas étonné" devant la classe parce que l'éléve a ecrit au tableau "cet" au lieu de "c'est".
  • "Apprenez lui les tables de multiplications je n'ai pas de temps à consacrer j'ai en charge des sections S" élève dyscalculique connu (PAI avait été fait pour info du handicap)
  • Anotation sur la copie : "2/20 illisible" maman désespérée pour son enfant qui est dyspraxique et qui avait fait un PAI donc handicap parfaitement connu par le professeur (nécessitait donc de rendre sa copie sur ordinateur)

 
Je pense que l'étude qui montre une dégradation de la relation et des professeurs victimes des parents devrait être faite dans les deux sens en s'interessant à la souffrance de certains élèves.
 
Certains professeurs ne remplissent pas leur fonction et sont délétères. Je regrette l'impuissance des autorités compétentes et le simple déplacement lorsque le pb est trop important.
 
Face à cette dégradation il semble urgent de réagir et de trouver de nouvelles solutions pour que le professeur et l'élève puissent s'épanouir de façon réciproque (Formation psychologique, formation au handicap et travail pluridisciplinaire...)
Je vous remercie par avance pour l'attention que vous porterez à ce message.
Loem.

Questions politiques avec Emmanuel Macron

Par AUGEREAU Didier Le 04-09-2016 - 14:38
Point de vue

Macron du nouveau, Demorand l'ancienne école. Je ne suis pas partisan de tel ou tel parti politique. J'ai écouté ce midi E. MACRON car il semble proposer une nouvelle approche de la politique.
 
Peut-être moins d'égo et plus d'écoute envers les Français. J'ai trouvé vraiment déplacée la façon dont il a été accueilli par Nicolas Demorand. A la limite de l'impolitesse, interrompant son invité, prenant parti alors que ce n'est pas son rôle. E MACRON essaie de parler politique d'une autre façon et Demorand s'embourbe dans des questions comme on est fatigué d'en entendre.
 
Il reproche à Macron de passer dans Closer alors que lui même pose des questions et a une attitude de journaliste de presse à sensation. On reproche aux journalistes d'aimer ce qui pue car c'est ce qui fait vendre, et là, on est en plein dedans.
 
Je n'écoutais plus France Inter le matin quand c'était Demorant qui était aux manettes, j'ai vraiment été déçu de retrouver le même aujourd'hui. A quand les questions intelligentes et non pas les questions pièges qui ne font pas avancer le débat ?

La couverture médiatique des évènements de Bruxelles

Par Gilles Le 28-03-2016 - 20:32

J'ai 62 ans et me souviens avoir manifesté contre la guerre du Vietnam.

A l'époque beaucoup d'entre nous prétendaient qu'il s'agissait d'une guerre impérialiste.

Je vous pose la question, tout en sachant que comparaison n'est pas raison , n'y a t-il pas une ressemblance avec la même attitude impérialiste que nous reprochions aux américains dans ce combat frénétique que nous prétendons mener contre Daesch ?

Sommes nous certains que nos prétendues frappes chirurgicales ne tuent pas autant de civils que le faisaient les bombardiers américains ?

Quels intérêts réels défendons nous ?

Je vois peu de tentatives d'explications et de mise en perspective de vos commentaires de vos illustres invitées qui n'ont d’illustres que leurs prétentions...

L'information nous submerge tous azimut, et s'apparente aujourd'hui à une véritable propagande mais avec quel regard ?

J'entends peu sur votre antenne de voies discordantes ou appelant à minima à de la prudence dans l'analyse.Regrettable de la part d'une radio comme la votre que j'apprécie par ailleurs. Dommage.

LE DROIT DE PENSER sur LA LOI TRAVAIL

Par Seashell Le 05-03-2016 - 14:12

J'ai écouté votre émission avec beaucoup d'intérêt. J'aurais tout de même souhaité vous faire remarquer qu'il n'y a pas que la jeunesse qui se retrouve confrontée aux problèmes de l'emploi.

Les "seniors" puisque l'on nous appelle ainsi, sommes tout autant victimes des mêmes problèmes avec en plus, une mise au rebut systématique puisque nous semblons ne plus être bons à rien pour la société.

Cela ne laisse pas beaucoup d'espoir. Comment supporter cela quand on a été utile à la société, qu'on a contribué par son travail pendant une trentaine d'années, et qu'en plus on a élevé ses enfants avec les valeurs du mérite et du travail. Personne ne parle de la souffrance, de la désespérance que cela peut être de se retrouver ainsi banni(e), juste pour une question d'âge, d'autant que tout le monde vieillit et que contre cela, personne ne peut rien.

Voilà, je souhaitais réagir car je suis une femme au chômage de longue durée, mon chômage est la seule conséquence de mon âge (55 ans) et je suis contre ce projet de loi car je sais qu'il aggravera la situation des chômeurs et j'aimerais bien faire entendre ma voix.

Nous sommes tous concernés par ce projet de loi, jeunes, vieux, travailleurs, chômeurs, lycéens, étudiants, tous les citoyens.

Attentats ! Ca devient une question d'armée !!!!

Par leteuil Le 14-11-2015 - 12:33

L'armée doit en permanence seconder la police, via la gendarmerie, qui est déjà un corps d'armée ! Les terroristes utilisent des armes de guerre. Il faut utiliser l'armée, nous sommes en guerre ! Seule l'armée peut boucler des quartiers, fouiller massivement les caves, les garages, les faux plafonds, etc.
Mettez notre armée au service de notre paix !!!!!!!!!

Les notes au collège

Par pré fleuri Le 05-11-2015 - 21:08
Témoignage

J'ai quitté le collège en classe de 3éme en juin1969. La professeur de Français pour nous habituer aux classes de 2nde avait à partir de janvier 1969 supprimer les notes et les remplaçait par des lettres de A à E.
A la fin du deuxième trimestre ou au cours du troisième elle avait déjà employé des A+ ou des A- par exemple.
Donc notes chiffrées ou par lettres, ce qui est important c'est la motivation des élèves et la pédagogie des enseignants.

La ville sans vélo

Par patricia Le 02-11-2015 - 10:28
Information

Il faudrait commencer par augmenter la fréquence des transports collectifs et revoir les tarifs.J'habite à Franconville. Entre 9 h et 17 h,il n'y a un seul bus qui met 45 mn pour faire le tour de la ville.
Quand j'emmène mes petits enfants en sortie à Paris,je prends maintenant ma voiture;le train et les bus sont beaucoup trop onéreux.
Je n'hésite pas à prendre mon vélo,l'été,pour les petits trajets.
Dans les alpes maritimes,les cars (1 tous les quarts d'heure)à 1€50 le trajet sont toujours pleins.

Le plaisir solitaire dans Le débat de midi

Par marine Le 29-07-2015 - 12:28
Point de vue

Je suis effarée. Á mon avis il y a toujours beaucoup de tabous autour de la masturbation féminine. J'ai fait du lobbying auprès d'une pote pour la pousser en se toucher, on avait 20 ans! ça me paraît tardif!

Je me masturbe et je regarde du porno, et si j'en parle librement, les gens sont souvent interloqués. La plupart du porno est mauvais, et j'en regarde mais je m'interroge beaucoup sur ce que je vois.

J'ai parfois du mal à trouver un porno qui me convient parce que ce que je cherche ne constitue pas une catégorie : comme par exemple une pénétration tout ce qu'il y a de plus normale mais avec un fort corps à corps, ou par exemple des trucs de domination mais sans que ce soit ridicule ou terriblement trash.

J'ai lu un article sur l'envers du porno, j'ai mis deux jours à m'en remettre et je n'ai pas regardé de porno depuis. Il est terrifiant de constater que j'ai pris l'habitude de prendre mon pied en regardant des filles qui de toute évidence, ne prennent pas de plaisir..c'est aussi peut-être une des raisons pour laquelle les filles regardent moins de porno..Je ne crois pas à votre histoire de pulsion scopique...tous les comportements sont le fruit de ce que nous autorisent ou non la société.

Voir du porno est vu comme quelque chose de culpabilisant et bizarre pour une fille, mais il y a aussi matière à culpabiliser quand on lit cet article. La catégorie "pour les filles " est une grosse blague qui rejoue les clichés sexistes...

Et les numéros spécial sexe dans les magasines féminins sont une montagne de conneries sexistes qui ne permet pas de libérer les filles mais fait tout l'inverse. J'ai mis longtemps à comprendre que je suis visiblement une exception, au point où je ne m'inclue pas quand je parle des "filles", parce que je n'ai pas besoin de magasines pour jouir et celles qui en auraient besoin ne trouvent pas la matière pour les aider.

A quand des articles qui pensent vraiment aux filles : "masturbation 10 fois par jour: le régime de l'été" ou "le clitoris, quelques millimètres de notre corps pour une infinité de plaisir."

"Faites des économies! n'achetez pas de sex-toys et découvrez le clitoris : pas de panique ça ne coute rien, c'est une partie de votre corps! "

L'armée française

Par capsal93 Le 14-07-2015 - 08:34

Le ministère de la Défense représente nos forces militaires. Créé lors de la Révolution il était, à l'origine, chargé de la Défense nationale (c'est-à-dire en cas d'attaque à l'intérieur de nos frontières). C'était aussi une armée de conscrits recrutée dans et pour le Peuple.

Nous nous sommes doté depuis les années 2000 d'une armée professionnelle que j'ai plus tendance à considérer comme une armée de mercenaires, payée avec les deniers publics et dont la mission essentielle est de maintenir le pouvoir en place et de défendre les intérêts économiques des puissants.

Nous constatons qu'aujourd'hui notre "Défense nationale" s'étend bien au-delà de nos frontières avec des interventions tout azimuts (Sahel, Moyen-orient, Libye, Niger, etc.).

Ces opérations extérieures décidées unilatéralement par un Président aux pouvoirs quasi-royaux satisfait pleinement nos amis américains qui ne veulent plus intervenir sur le terrain suite aux échecs qu'ils ont subis en Irak et en Afghanistan.

Somme toute, nos forces militaires jouent aujourd'hui les supplétifs des Etats-Unis dans ces régions du monde et apparaissent aux yeux des populations locales comme des forces néo-colonialistes.

D'après vos commentaires, la lutte contre Daesh exige des interventions extérieures afin de nous "garantir" contre le terrorisme. Je pense au contraire que cette stratégie fait de notre pays une cible privilégiée de ces mêmes terroristes. Nous le constatons avec la recrudescence des attentats sur notre territoire.

De fait, la véritable raison de nos engagements militaires extérieurs, c'est la protection de nos intérêts économiques dans ces régions, des multinationales et de nos approvisionnements au moindre coût en matière énergétiques sous couvert de discours sécuritaires rabâchés par nos médias.

Nous sommes donc aux antipodes d'une armée dont la fonction initiale était de défendre le territoire national, vous en conviendrez… Sans doute est-ce un des effets pervers de la "mondialisation".

C'est sans doute aussi pourquoi on présente aujourd'hui nos "héros" masqués et cagoulés comme des jeunes de banlieue à cette différence près qu'eux (les jeunes de banlieue) se font arrêter trois par jour et conduire au poste de police le plus proche.

Pour finir, je considère que notre Défense nationale ne devrait intervenir que dans le cadre hexagonal lorsqu'un danger le menace et en finir avec cette armée de métier qui, elle, représente un réel danger pour nos institutions républicaines.



Pocast France Culture, Aude Lavigne, La vignette
écouter les rediffusions de l'émission