La radio en direct et en rediffusion sur votre ordinateur



Maire de Biganos

Monsieur Brunet

Je m'appelle Anne Lalande et suis la maman détruite de Vincent, tué à Biganos le 7 juin 2016 suite au mépris et à l'indifférence du maire de Biganos. C'est avec écoeurement que j'ai écouté votre émission du 20 novembre 2018 et il m'a fallu digérer cette écoute avant de vous répondre. En effet, l'endroit où mon fils (qui n'a absolument AUCUN tort dans l'accident) a été tué était connu de Mr Lafon depuis de nombreuses années.

Je ne peux supporter que cet odieux personnage se serve de l'accident de mon fils pour se faire mousser sur un média de portée nationale.

Les riverains de cet endroit accidentogène l'on contacté et ont fait des réunions en mairie et en sa présence à de multiples reprises sans jamais avoir été écoutés. Un mois après le décès de mon fils, des travaux de sécurisation ont été réalisés dans l'urgence, ce qui j'espère permettra de ne plus détruire de familles.

En septembre 2017, un camion a arraché cette nouvelle signalisation. Il a fallu une lettre recommandée de ma part, un mois plus tard, pour que la mairie se décide enfin à réparer cette signalisation.

Dans votre émission, Mr Lafon attaque la négligence du Conseil Départemental alors que le procès du 5 juin 2018 (ART 121-3 du code pénal) a reconnu la mairie de Biganos seule responsable du décès de mon fils.

Mr Lafon ne peut pas continuer impunément à se défausser. La loi est normalement la même pour tout le monde. La loi est très claire, en agglomération, seul le maire à le pouvoir de police et est responsable des travaux de voirie et de sécurité. La mise en place d'un dispositif de ralentissement n'a pas pour objet et pour effet de modifier l'assiette de la voirie, l'accord de la collectivité propriétaire du domaine n'est pas requis (Conseil d'Etat, 3 novembre 2006, n°292880).

Le Conseil Départemental a été mis au courant de toutes les attaques de Mr Lafon à son encontre sans que le Président Mr Gleyzes (que j'ai tenté de contacter) ne réagisse jamais. La diffamation n'atteint-elle que "monsieur tout le monde" ?

Force pour moi de constater que la Franc-Maçonnerie Française est au dessus des lois
.
Mr Brunet, j'admire votre travail et suis très intéressée par les sujets que vous traitez dans vos émissions mais là, je suis obligée de noter que vous n'avez pas fait de travail d'investigation en ce qui concerne le maire de Biganos et mon coeur de Maman saigne.

J'en profite pour signaler avec dégoût que la mairie de Biganos vient de recevoir l'échelon 1 du label ville prudente décerné par l'association prévention routière (Dépêche du Bassin n°1175 du 29 novembre au 5 décembre 2018). Comment cela est-il possible alors que le procès contre la mairie de Biganos (justement pour un problème mortel de sécurité) est encore en cours.

Je reste à votre disposition (baudouin.lalande.anne@gmail.com) si vous souhaitez en discuter.

Très cordialement

Anne Lalande

Ecouter ou télécharger les podcasts Carrément Brunet RMC