Podcast RTL Parlons-Nous avec Caroline Dublanche
vues758424

Du lundi au jeudi, les auditeurs pourront se livrer à la célèbre psychologue sur leurs interrogations, leurs joies, leurs peines...

Podcast radio classé dans : Divers

Écouter et Télécharger le Podcast
RTL Parlons-Nous

Chargement des podcasts
0
INÉDIT - Parlons Encore : Qu'est-ce que le déni ?

1
Parlons-Nous du 06 février 2023

2
Deuil : Comment Sylvain peut-il parler à ses filles du décès de leur mère ?

3
Deuil : Christian n'avait pas connaissance de la maladie de son compagnon

4
Parent : Natacha a peur pour l'avenir de sa fille de 18 ans

5
INÉDIT - Parlons Encore : le rôle de grand-parent dans un divorce

6
INÉDIT - Parlons Encore : d'où viennent les TOCs ?

7
INÉDIT - Parlons Encore : pourquoi débuter une relation amoureuse fait peur ?

8
INÉDIT - Parlons Encore : Trouver sa place auprès des enfants de sa conjointe

9
L'intégrale du 02 février 2023

10
Rupture : Matthias s'est disputé avec le fils de son ex-compagne

11
Réaction : Claude réagit au témoignage de Serge

12
Travail : Le supérieur de Serge lui rend la vie dure

13
Famille : La cousine de Patricia ne lui parle plus

14
INÉDIT - Parlons Encore : Vivre avec un homme plus jeune

15
L'intégrale du 1er février 2023

16
Réaction : Brigitte a vécu une relation avec un homme ayant 27 ans de moins

17
Différence d'âge : En couple avec un homme plus jeune, Catherine profite de chaque instant

18
Famille : Claudia a découvert un secret de famille grâce à un test ADN

19
Différence d'âge : Clara est toujours amoureuse d'un homme plus jeune qu'elle

20
Amour : Solène doit-elle espérer que sa relation perdure ?

21
INÉDIT - Parlons Encore : Vivre avec un séducteur

22
L'intégrale du 31 janvier 2023

23
Réaction : Yann a été sauvé par la danse

24
Famille : Élise se donne pour mission d'aider sa sœur

25
Amour : Marie se met en couple avec des séducteurs

26
Rencontre : Romain aimerait lâcher prise

27
Rupture : Samir ne comprend pas pourquoi sa compagne a décidé de le quitter

28
INÉDIT - Parlons Encore : Mon enfant est victime de harcèlement scolaire

29
L'intégrale du 30 janvier 2023

30
TDAH : Des institutrices réagissent

31
Handicap : Le parcours scolaire et professionnel de Grégory, malvoyant

32
TDAH : Le fils de Blandine a eu une scolarité compliquée

33
Sentiments : Ludovic pense toujours à une ex-collègue

34
INÉDIT - Parlons Encore : comment apprendre à dire non ?

35
INÉDIT - Parlons Encore : les troubles du sommeil chez l'enfant

36
INÉDIT - Rupture : est-ce une bonne idée de rester ami avec son ex ?

37
INÉDIT - Parlons Encore : Concilier passion et vie de couple

38
L'intégrale du 26 janvier 2023

39
Divorce : L'alcool a éloigné Bertrand de sa famille

40
Cancer : Angèle a été contrainte d'abandonner l'espoir d'avoir un enfant

41
Amour : Cathy choisit toujours des hommes avec des soucis

42
Couple : La passion de Philippe prend beaucoup de place

43
INÉDIT - Parlons Encore : Mon conjoint s'enferme dans le silence

44
L'intégrale du 25 janvier 2023

45
Maison de retraite : la rafraichissante Monique raconte son quotidien

46
Maison de retraite : Mornia conte des histoires aux résidents

47
Adolescence : le fils de Marie-Hélène est en quête de sens

48
Couple : le décalage entre Christian et sa femme s'accentue

49
INÉDIT - Parlons Encore : Veuf/veuve avec des enfants

50
L'intégrale du 24 janvier 2023

51
Rupture : Luc a rompu a cause du fils de sa compagne

52
Deuil : Après la mort de son mari, Chloé veut montrer à ses enfants que la vie continue

53
Rupture : Jérôme n'était pas rassuré par sa petite amie

54
PMA : Sarah doit-elle en parler à son fils ?

55
INÉDIT - Parlons Encore : L'engagement bénévole

56
L'intégrale du 23 janvier 2023

57
Bénévolat : Paule est découragée par le directeur de son association

58
Bénévolat : L'engagement de Sylvie à la Croix-Rouge depuis 27 ans

59
Bénévolat : Solange déplore un manque de considération croissant

60
Amitié : Lili aimerait retrouver un ami de jeunesse

61
Famille : Depuis son AVC, GIlles n'a plus de nouvelle de son fils

62
Amour : Raymonde doute de la sincérité de l'homme qu'elle a rencontré

63
INÉDIT - Parlons Encore : l'alcool dans le couple

64
INÉDIT - Parlons Encore : l'adoption est-elle toujours taboue au sein de la famille ?

65
INÉDIT - Parlons Encore : qu'est-ce que la dépendance affective ?

66
INÉDIT - Parlons Encore : Retrouver un amour de jeunesse

67
L'intégrale du 19 janvier 2023

68
Réaction : Christiane a osé recontacter son amour de jeunesse

69
Amour : Charles hésite à recontacter son amour de jeunesse

70
Témoignage : Emmanuel a été acquitté après 28 mois de prison

71
Couple : Didier n'a plus aucun échange avec sa femme

72
INÉDIT - Parlons Encore : Qu'est-ce qu'être fan ?

73
L'intégrale du 18 janvier 2023

74
Passion : Georges est un fan absolu de Mylène Farmer

75
Divorce : Les filles de Christelle ne veulent plus vivre avec elle

76
Rencontre : Bénédicte a trouvé l'amour dans le journal

77
Rupture : Maxime n'arrive pas à oublier son ex

78
Solitude : Depuis sa dernière relation, Chantal s'ennuie

79
INÉDIT - Parlons Encore : Accompagner un proche en fin de vie

Vous êtes sur la page pour écouter et télécharger le
Podcast RTL Parlons-Nous avec Caroline Dublanche ,
une émission de radio catégorisée dans : Divers

Commentaires des internautes auditeurs

Monique à la maison de retraite

Ca fait plaisir d'entendre que tout se passe bien dans au moins un EHPAD en France, ça donne espoir. J'ai compris avant que Monique ne le dise qu'elle avait fait un AVC, ça s'entendait. Elle est très positive et bien traitée. Elle est mieux que chez elle où elle ne verrait personne de la journée. Elle a tout un tas d'activités après sa sieste, elle est très sociable. Elle a très bien réagi quand sa fille lui a parlé d'Ehpad. Sa maison a été vendue. C'est très rare les Ehpad et les hôpitaux qui changent les couches immédiatement, souvent c'est 4 maxi par jour.

Patricia et sa cousine

Je n'ai pas le même point de vue que Caroline sur cette histoire. J'ai été choquée que une ou plusieurs assurances-vies des parents adoptifs de Patricia aillent à la cousine, que ce soit la cousine la bénéficiaire. Ils devaient être très riches les parents de Patricia pour qu'elle puisse arrêter de travailler plus tôt, de devenir rentière, de ne pas avoir besoin d'attendre la retraite pour ne plus travailler. Pourquoi ne pas avoir élever la cousine de Patricia comme ils ne pouvaient pas avoir d'enfants au lieu de la laisser à la grand-mère s'ils l'aimaient autant. Cette dame a été contrainte de se marier "avec le premier venu à 18 ans " pour fuir la grand-mère… Et même une amie des amies des parents adoptifs de Patricia passe avant elle pour l'héritage, elle n'est qu'en 3e position, ca doit être blessant, ça montre surtout qu'ils ne l'ont jamais considéré comme leur enfant, qu'il la rejetait plus ou moins. Au-delà de l'argent, il y a une valeur affective dans les héritages. Si elle n'est pas une intellectuelle, c'est évidemment de l'ironie donc la cousine n'aurait pas dû être choquée mais au contraire s'excuser du comportement de son fils. Cette cousine semble bien vulnérable, instable. Elle n'arrive pas à prendre sur elle; elle prend la mouche. Patricia devrait prendre ses distances avec sa vieille cousine et se chercher des amies dans des associations ou dans son voisinage, ou sur le site https://www.onvasortir.com/ qui engage moins, ça lui changera les idées. Elles ne sont pas sur la même longueur d'ondes les deux cousines et on sent une fragilité chez les deux, elles sont assez différentes. Dans les familles recomposées, plus de temps pour les vieilles cousines, il y a tellement à faire. Peut-être que Patricia n'a pas crée de famille pour vouloir maintenir le lien avec cette cousine à tout prix.

Alcooliques, alcoolisme, alcooliers, et lobbys.

Peu de commentaires à faire sur les personnes alcooliques, souvent en grande détresse et qui ne devraient peut-être pas être prises à l'antenne sans précaution. Le mieux serait de faire une soirée spéciale avec les "fameuses associations" des témoignages de malades et autres abstinents, des médecins etc. Mais bon en France pas de plan anti alcool comme pour le tabac, les lobbys sont trop puissants et la lutte reste confidentielle et parfois honteuse. Conclusion Caroline devrait se faire coacher et accompagner, c'est pas Paul, le flagorneur, qui va l'aider beaucoup.

Thérapie pour passionnés, cyclistes, et autres alcooliques

Faut grandir et avancer un peu mon gars. Si tu veux garder et tisser un lien fort prouve le et descend du vélo

Thérapie suite et fin

Faut grandir et avancer un peu mon gars. Si tu veux garder et tisser un lien fort prouve le et descend du vélo

Christian.

Pauvre homme qui n a reçu aucun compassion de votre part Caroline.
Un homme rare et courageux

Chritian

C’est vrai que Caroline est parfois dure avec certains intervenants (les hommes surtout). Et Christian avait beau expliquer que suite à une agression qu’ils ont subi tous 2 dans leur travail, sa femme n’a plus voulu travailler, ensuite sa femme a du faire face au décès de son père et n’a plus voulu placer sa mère en EHPAD. C’est dur pour Christian qui voit la vie tourner autour de sa belle-mère, qui a besoin de calme, pas de bruit, repas adaptés. Il doit penser n’être bon qu’à payer les traites. Ce qui n’est pas faux. Mais à la fin Caroline a bien résumé sa situation : elle le décrit comme un homme qui est dans l’action, et qui ne peut pas comprendre le mal-être de sa femme. Elle lui a conseillé une thérapie de couple.

Thérapie de couple et autres.

Oui c'est vrai que les aléas de la vie peuvent conduire à des désordres plus ou moins importants, dans nos vies de couple. Alors c'est parfois des accidents, agressions, et tout simplement le fait qu'on évolue différemment les uns des autres. On a eu 2 exemples édifiants avec Christian l'hyper-actif et nostalgique du temps de sa Harley... et Philippe le cycliste accro à cette passion dévorante. Deux garçons bien différents et en même temps enfermés dans des contradictions d'où il est difficile de sortir.
Difficile de porter un jugement définitif dur l'un ou l'autre car le contexte est très peu décrit dans les conversations. Caroline pose peu de questions, sur l'antériorité sur l'activité professionnelle sur les familles les enfants sur l'entourage. On sent bien qu'elle se préserve et ne veut pas que la conversation tourne à la consultation, et qu'il n'y a pratiquement jamais d'engagement fort de sa part. Et à la fin sa conclusion est presque toujours "allez consulter". Ou sortez allez en mairie demandez la liste des associations, alors qu'il existe aussi de très nombreux consultants sur le net avec YouTube par exemple. Personnellement j'aurais eu envie de plus de soutien pour Christian qui porte un peu tous les fardeaux et se fait retoquer à cause d'un bon d'achat de 150 euros... après avoir vendu la Harley pour lui offrir une salle de bain. Pour ma part il y avait de quoi envoyer un ultimatum à sa femme et mettre un peu les choses au point. Quand à Philippe le cycliste bein ? Faut grandir et avancer un peu mon gars. Si tu veux garder et tisser un lien fort prouve le et descend du vélo

Suite thérapie et autres

Faut grandir et avancer un peu mon gars. Si tu veux garder et tisser un lien fort prouve le et descend du vélo

Bénédicte dans la Manche Libre

Bénédicte a rencontré son compagnon grâce à une annonce sur le journal. Elle cherchait juste une amitié et finalement est tombé sous le charme de ce monsieur prévenant, cultivé. Elle parle des exigences physiques que certains peuvent avoir sur les sites de rencontres, et passant ainsi à côté de belles rencontres. D’ailleurs, La Manche Libre a publié son histoire sous le titre «l’amour fou » avec Bénédicte et son compagnon Philippe en photo. Ça fait plaisir de pouvoir mettre un visage sur une voix.

Bénédicte & Philippe

Bonjour à vous,
longue et belle vie tous les deux ensemble= CA MONTRE BIEN QUE LES CHOSES SIMPLES SONT LES PLUS BELLES A VIVRE

Fan de Mylène Farmer

Paul n'a pas une tasse l'effigie de sa tante ni certainement pas une pièce qui lui est consacré dans sa maison avec plein d'objets d'elles lol. L'amour pour une star semble être d'une autre nature, et totalement démesuré, tellement idéalisé. Caroline trouve normal qu'une adolescente copie les minques, la coiffure d'une star, je pense plutôt l'inverse, c'est qu'elle ne va pas bien, qu'elle ne veut pas être elle-même mais quelqu'un d'autre, qu'elle se fait du mal. 3 crédits révolvings , une pièce consacrée et suivre une star dans tous ses concerts, c'est pathologique, c'est beaucoup plus que de l'admiration, c'est un amour passionnel. On peut aimer certains chanteurs et prendre plaisir à aller à un de leur concert mais pas à autant car ça perdrait tout son charme, ça deviendrait répétitif. Je me demande si Georges n'entend pas des voix pour entendre du Mylène Farmer dans tous les magasins où il va, s'il n'a pas des hallucinations auditives. A-t-il réellement rencontré Mylène Farmer dans la rue car sans son look de scène, ses vêtements de scène, ses éclairages, son maquillage outrancier, elle doit être méconnaissable ? Et cet amour ou cette amitié sera toujours à sens unique, jamais partagé mais éternel. Mylène Farmer reste toujours une femme qu'on a envie d'appeler Mademoiselle, d'une beauté incroyable, un canon, et que personne n'aurait envie de l'appeler Mamie ou la vieille dame à 61 ans.

Age

Bonjour
Je trouve que Caroline a un problème avec l’âge. Elle en fait état, très, très souvent.
« Vous avez une voix jeune ».
A une personne de 75 ans, «  Mais vous êtes jeune… »
À Bénédicte qui a une petite cinquantaine, « Qu’est ce que vous faites jeune, Vous ne faites pas votre âge, sur la photo, on pourrait vous donner 35 ans… »

Juliette et ses voisins.

L'histoire du mur, du lilas, cogner à sa porte à minuit, tout montre qu'ils veulent lui pourrir la vie pour qu'elle vende et même plus… Elle en tutoie un donc on peut penser qu'ils se sont parlés un jour, qu'ils ont même été potes et qu'après tout, ils pourraient le redevenir, en tout cas, ça laisse plus d'espoir que des voisins très agressifs d'emblée qui sans avoir adressé la parole à leur voisine se mettraient à l'insulter, lui montrer le poing, la menacer de mort. En revanche, des voisins qui rendent la vie des autres infernale peuvent devenir aussi dangereux qu'un compagnon violent ou menaçant, les méthodes sont assez identiques, ça n'en reste pas toujours à des mots, comme le pense naïvement Caroline Dublanche. En outre, ce sont des gens qui sont souvent l'emprise d'alcool, des gens qui ne vont pas bien probablement et noient leur dépression dans l'alcool, des malades pour faire ça, des mammifères ou des animaux féroces sur 2 pattes. Comme Caroline, je suis étonnée, pour ne pas dire plus, qu'elle reste dans cette maison jusqu'à 2 h du matin alors qu'elle risque de croiser en pleine nuit un des voisins qui part au travail à cette heure et qu'elle passe son samedi et dimanche à dormir, il y a quelque-chose d'étrange dans son comportement. Quand la maison sera en bon état à nouveau, elle devra faire installer des caméras de sécurité. J'espère que pour l'instant, elle a toujours un objet près d'elle pour pouvoir se défendre au cas où elle serait agressé physiquement ou un pistolet vu que le maire, le médiateur et la police semblent ne pas vouloir faire entendre raison à ces individus mal intentionnés, elle ne peut compter que sur elle. Vendre ou déménager, c'est facile, mais il y a un siècle, et même maintenant aller demander à un paysan de vendre son bétail, ses vaches, sa maison, ses terres et ses bois parce que ses voisins ne le veulent pas dans leur "communauté", dans leur village, c'est tout bonnement impossible… C'était les mettre à la rue, en faire des mendiant qui vivaient à la rue avec leur famille. Il y en a eu des guerres de voisinages dans le passé.

Dans son HLM, si les voisins lui proposent de l'aider à monter son sac, c'est certainement pour lui dérober quelques articles au passage, ce sont des voyous et les dealers ne font pas que dans la vente de drogues, ils ont d'autres activités dont les cambriolages de particuliers. Je pense que dans les HLM, le nombre d'animaux autorisés doit varier en fonction de la grandeur du logement et peut-être qu'elle a conscience que 4 chiots plus peut-être d'autres animaux, ça ferait beaucoup de bruits et que les voisins de HLM se plaindrait à leur tour du raffut, elle ne veut pas se les mettre à dos.

On sent une grande solitude avant tout, des amis, mais bien superficiels si aucun ne désire aller avec elle ou à tour de rôle pour essayer de montrer aux voisins qu'elle n'est pas si seule que ça. Ses voisins brillent par leur lâcheté et elle semble victime de l'effet de groupe.

Syndrome de Noé

Elle va devoir se faire aider.
Si ça revient aux oreilles des services sociaux, elle va être mise sous tutelle.

Florence et sa fille

Florence est très intrusive dans la vie de sa fille. Elle se permet d'envoyer au jeune homme, une photo de sa fille en maillot de bain, c'est déplacé, ce n'est pas à elle de faire ça et elle n'a pas l'air de le réaliser.
C'est difficile de laisser les enfants s'envoler mais il faut qu'elle la laisse vivre.
Elle se pose beaucoup trop de questions, à cet âge là les jeunes changent vite de partenaire. Florence devrait s'occuper d'elle-même plutôt que de sa fille. À force d'être en fusion elle risque de la perdre, c'est trop pesant.

syndrome de Diogène

Re bonsoir Caroline
je viens de me relire, il y avait des fautes; Encore une fois je suis allée un peu vite et je n'ai pas relu.

sd diogene

ho ! toute ses fotes !
Vous ferais mieux la prochène foa j’espaire !
Caroline 

syndrome de diogéne

Bonsoir Caroline
je suis atteinte de ce syndrome depuis longtemps je suis allez voir différents professionnels de santé,
j'ai essayé de chercher de lire de comprendre pourquoi j'en suis réduite à ca.
Je travaille je me lave je nettoie, mais je suis envahie et cela encombre également mes pensées mon quotidien tous.
Je ne peux pas vous appeler car la honte est trop forte mais vous entendre me fais du bien.
Merci pour vos émissions, je vous écouté déjà sur Europe 1 cela fait longtemps.
Merci encore.
Rose

Je me permets de vous répondre car votre message ne

Je me permets de vous répondre car votre message ne pourra pas être lu par Caroline en le laissant ici. Cet espace est uniquement une plateforme de podcasts, les auditeurs peuvent commenter mais c'est tout. Envoyez un mail parlonsnous@rtl.fr ou sur Facebook.
Vous pouvez appeler Caroline ou Paul déjà pour en parler, c'est anonyme et nous qui écoutons nous avons traversé des épreuves pour la plupart et ne portons pas de jugement surtout pour ce syndrome qui est complexe...
Mes amitiés

Au sujet de Laura le 4 janvier

Bonjour,
Je souhaite apporter une idée supplémentaire en réaction au témoignage de Laura le 4 janvier.
Je la trouve bien patiente cette dame, moi même j ai été confrontée au bruit d une voisine au dessus de chez moi à Paris, dans un studio, c était invivable...
Bref, elle pourrait contacter le propriétaire de l appartement du dessus, étant propriétaire elle même, elle devrait avoir les coordonnées, et parler avec lui afin qu il ne renouvelle pas le bail, je pense que c est la meilleure solution.
Merci pour votre émission, meilleurs voeux a vous Caroline, Paul, Marc et Violaine
Amicalement
Corinne

Petite copro

Elle est propriétaire et ses voisins aussi. Le dialogue est compliqué et même si le syndic joue les intermédiaires, personne ne peut les obliger à effectuer des travaux...

Les voisins de Laura lui gâche sa vie

Elle doit avoir l'impression de vivre avec ses voisins, elle doit entendre leur télé, leurs appels téléphoniques, plus aucune intimité, une vie privée qui devient publique. Ses voisins ont été hostiles ou méprisants dès le départ en refusant de répondre à ses salutations. On voit déjà que le respect et la communication, ils ne connaissent pas…
Elle peut effectivement essayer de prendre contact avec le propriétaire du dessus mais il ne va certainement rien faire si les voisins payent. Si on est se place du point de vue du bailleur des voisins, qui est l'enquiquineuse ? C'est Laura ! ses locataires paient et ne l'importunent pas alors qu'elle est dans la plainte, elle est ronchon et voudrait des travaux. Pour louer et vendre des logements aussi peu insonorisés, il faut être des gens sans scrupule, des marchands de sommeil. Mais elle peut toujours tenter et elle peut avoir la chance de tomber sur quelqu'un d'empathique, "une exception" et qui ne renouvelle pas le bail et fasse des travaux d'isolation. En mairie, ce sont les conciliateurs de justice qui sont gratuits, tout dépend quel conciliateur elle aura, s'il veut essayer d'arranger les choses ou s'il veut d'emblée la décourager et ne rien faire et se montrer désagréable. Les médiateurs sont payants et pas en mairie. Parfois des avocats donnent des consultations gratuites en mairie, elle peut essayer aussi.
La justice, elle aura au mieux des indemnités, de l'argent et ça risque de lui coûter très cher en frais d'avocat, de lui bouffer toutes ses économies voire de l'endetter. Les indemnités peu importantes ne solutionneront en aucun cas les problèmes de bruit. Quant aux gendarmes ou policiers, ils vont lui répondre comme le monsieur de la régie, ils n'auront pas envie d'être "importunés toutes les minutes" par "une emmerdeuse" comme ils disent dans cette profession pour demander aux voisins de faire moins de bruit. Ils vont lui dire de laisser vivre les voisins comme ils veulent, que les enfants ont le droit de jouer autant qu'ils veulent et qu'elle n'a qu'à vendre, qu'ils ne veulent plus qu'elle les importune. Ils vont la culpabiliser pour ne pas avoir à se déplacer quand ils seront d'astreintes les nuits, se lever etc. Et ils ont trop de scrupules pour mettre des amendes comme le veut la loi pour tapage nocturne même si elles sont d'un montant peu élevé.
Elle pourrait tenter de demander à son mari d'aller voir les voisins. A sa place, j'essaierais de squatter une maison isolée, en changeant les serrures et de vendre cette appartement et d'acheter une maison. En attendant de trouver une solution, elle doit rester le moins possible chez elle, ne rentrer que pour dormir ou quasiment. Elle peut essayer de demander un logement social en racontant l'enfer qu'elle vit avec sa famille, en attendant de trouver une maison à acheter et de revendre cet appartement, elle pourrait être prioritaire.

Sonia et son fils agriculteur

C'est un peu singulier de faire des études d'ingénieur pour au final faire paysan. 200 millions d'euros me paraît vraiment excessif comme somme... Taiseux, comme beaucoup de gens de ce métier, qui sont des solitaires et trop souvent des gens qui ont une colère rentrée, qui sont haineux,, un état dépressif permanent et très portes sur la bouteille et qui refusent des soins. Ça va lui faire mal au filston si sa mère ne l'aide plus financièrement, elle l'a tellement assisté et elle va le faire sombrer dans une dépression grave si elle ne lui fait plus son repassage et toutes ses tâches domestiques même s'il lui reste son tonton. Il peut reproduire le schéma familial pour le suicide, dans certaines familles certains sont suicidaires de père en fils ou de mère en fille sur des générations... Après tout cet homme de 30 ans à fait des études d'ingénieur, il pourra facilement se trouver un emploi qualifié dans son domaine ou trouver un emploi dans les métiers de la bouche. Sonia doit penser à elle et ne pas lui dire on sera toujours là pour toi mais plutôt essayer de l'aider de moins en moins et il comprendra. Pour les autres enfants, ça doit être dur et injuste de voir que le seul enfant aidé financièrement et de manière excessive, ça été lui.

Sonia et son fils

Les agriculteurs perçoivnt de nombreuses subventions, des aides européennes plus le RSA pour les moins argentés sans obligation de rendre service à la collectivité ou de chercher un emploi contrairement aux autres personnes qui bénéficient du RSA.

Téléchargement

Bonjour,

Impossible de télécharger le podcaste.
Comment faire?
Merci

Tu appuies vers la flèche à droite

et tu n'a plus qu'à te laisser guider. Je télécharge sur mon smarphone.

Cécilia Commo

Très agréable semaine avec Cécilia Commo et ses analyses très pertinentes, dommage qu'elle ne soit que intérimaire...

Pauline, une récurrente

Elle a appelé avant Noël car elle stressait pour les 2 repas de Noël à faire à ses enfants et surtout par son fils sans enfant qui s'était invité plusieurs jours avant Noël. Après Noël, elle rappelle Sophie pour lui raconter son Noël, le manque d'éducation de sa belle-fille, son côté sans filtre, hystérique, agressif et inquiétant. Elle pleure au téléphone. Sophie lui conseille de recadrer sa belle-fille, mais ça risque de la rendre encore plus agressive voire dangereuse car elle n'a pas l'air très équilibrée. Cependant on ne peut que constater que Pauline va mal elle pleure même au téléphone, elle devrait voir un psy. Ça paraît assez i ncroyable qu'une ancienne enseignante soit aussi craintive, fragile, elle qui parlait devant une classe de 25 ou 32 élèves. On a du mal à l'imaginer en prof. Et le second fils qui devait venir en vacances, il est passé où ? Mais c'est que le petit-fils qui l'intéresse...pouh ! Ce serait bien qu'elle appelle SOS amitié car elle nous saoule d'appeler tous les soirs et qu'elle prenne ses antidépresseurs. Parlons-nous, c'est pas pour entendre les mêmes saules-pleureurs tous les soirs. Paul devrait nous épargner ça s'il fait bien son boulot. Stop !

Taille de son pénis

Pourquoi n'en parle t il pas avec son épouse?
Il demande à un homme ce qu'il fait avec sa compagne, mais chaque femme est différente.
C'est avec sa partenaire qu'il faut en parler, être à l'écoute.

L'animatrice lui a dit qu'il n'y avait pas que la taille

la pénétration, qu'il y avait les caresses, les baisers, les cunnilingus. Tout ça est vrai quand la jeune femme est belle, mais quand elle est peu attirante ou vieillissante, il ne reste plus que le reste à un mari, la pénétration directe comme un animal. Pour les douleurs, elle dit vrai si ça dure trop longtemps pour pas mal de femmes. Les gros sexes peuvent faire peur à des femmes surtout peu expérimentées ou à des femmes qui n'ont jamais eu de partenaires à gros zizis. Il le dit lui-même, sa femme l'a accepté car elle ne savait pas trop de quelle taille devait être un sexe d'homme et que la première dame qui l'avait vu à poil n'avait pas pu cacher son dégoût et son mépris.
Elle est bien gentille cette animatrice mais tout le monde ne peut pas avoir une vie sexuelle, sur le papier oui, mais en pratique, non. Si à une certaine époque, on avait envisagé de payer des assistantes sexuelles pour les handicapés, c'est qu'ils ne trouvent pas de partenaires sexuelles. Et le même problème se pose pour toutes les femmes qui sont veuves, vers 50 ans et parfois bien avant, même des mémés de 4 ou 45 ans. Le sexe, c'est avant tout une question d'attirance physique, de beauté, de jeunesse, de peau élastique. Les papys peuvent aller voir les prostituées mais les femmes doivent penser à tirer le rideau assez tôt.
Je pense qu'il a envie d'aller voir ailleurs et qu'il a peur d'être déçu, qu'il soit repoussé à cause de son petit ou micro pénis. Pour la photo du sexe du copain, ça tourne à l'obsession, et l'autre a dû croire qu'il fantasmait sur lui, qu'il était assez direct, quand un homme lui plaisait lol

L'animatrice lui a dit qu'il n'y avait pas que la taille

Il peut être l'homme parfait pour des toutes jeunes femmes n'ayant pas eu leur première fois et qui ont peur d'avoir mal plus c'est gros et plus c'est petit c'est rassurant pour elles. L'animatrice aurait pu lui dire que c'était aussi que c'était pas que la taille qui comptait mais comment il s'en servait. A 49 ans, il peut encore avoir une belle vie sexuelle, c'est un homme, encore de belles années devant lui.

Il dit avoir demandé à son ami de prendre son sexe

Il dit avoir demandé à son ami de prendre son sexe en photo pour le comparer au sien! C'est étrange comme demande. Oui, c'est avec sa partenaire qu'il doit parler, depuis le temps qu'il est avec elle ils auraient pu aborder le sujet, ils ont eu deux enfants donc ça marche quand même...

Il pourrait demander l'avis de la radio bleue

Il donnerait leur avis d'hommes.lol

Aline et son gendre

Le témoignage d’Aline hier m’a fait pensé à celui d’Alicia, qui a l’habitude de raconter des histoires romanesques, par exemple : son père qui le jour de sa mort lui aurait laissé une lettre à n’ouvrir que dans 30 ans et elle découvrait alors que son père serait l’amant de ses 2 tantes et le père de ses cousins. Il y avait l’histoire de cet amour de jeunesse qu’elle croyait mort et qui a resurgi dans sa vie le lendemain de son mariage à elle. Elle le quitte après avoir conçu son fils. Elle interrogeait Sophie Cadalenne pour savoir si elle devait tout révéler à son fils. Mais cette fois, elle est plus mesurée. Elle raconte qu’elle a croisé son gendre avec une fille au restaurant, qu’ils se bécotaient. Elle l’a reconnu grâce au pull qu’elle lui avait offert. Elle raconte toujours ses histoires sur un ton badin sans affect. Et Cécile Commo qui s’évertue à trouver la meilleure attitude à avoir…

RTL prend exemple sur Europe 1

L'animatrice profite de Noël pour changer le concept de l'émission. Elle se met à raconter des contes de Noël, nul à chier.

Pourquoi dites-vous que c'est "nul à chier"? Que vous

Pourquoi dites-vous que c'est "nul à chier"? Que vous n'aimiez pas c'est possible mais c'est une drôle de façon de le dire. De plus pourquoi parler de changer le concept de l'émission juste parce que l'animatrice lit des contes pour Noël?
C'est pas l'esprit de Noël qui vous anime mais plutôt le mauvais esprit et la mauvaise langue!

J'aime les contes

J'étais absente ces derniers jours et j'aimerais bien les écouter, c'était quel soir ces contes de Noël?

Conte de Noel du 23 dec

Ce conte de Noël n’est pas passé en direct il me semble. Il a été enregistré pour être écouté en podcast sur internet.

Merci pour l'info, en effet je viens de le trouver

Merci pour l'info, en effet je viens de le trouver dans les podcasts.

Publier une réaction

To prevent automated spam submissions leave this field empty.