La radio en direct et en rediffusion sur votre ordinateur
podcast-RTL-parlons-nous-caroline-dublanche.png
140739 vues
Émission animée sur RTL par
Caroline Dublanche
Christophe Fauré

C'est une nouveauté. Elle est la voix des nuits de RTL pour cette rentrée. Du lundi au jeudi, les auditeurs pourront se livrer à la célèbre psychologue sur leurs interrogations, leurs joies, leurs peines...


Podcast radio classé dans : Divers -

Écouter et Télécharger le Podcast RTL Parlons-Nous

Chargement des podcasts
chargement
0
Parlons Nous du 19/09/2019
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
1
La solitude en EHPAD
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
2
Quand passé et présent s'entrechoquent
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
3
Journal de 23h00
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
4
Mère-Fille: Un impossible amour ?
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
5
Payer pour la faute d'un proche
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
6
Les sites de rencontres
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
7
Quand le deuil divise la famille
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
8
L'escroquerie aux sentiments
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
9
Les ados et les réseaux sociaux
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
10
Parlons Nous du 05/09/2019
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
11
Pourquoi une psychothérapie ?
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
12
La phobie du dentiste
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
13
Peur de quitter... Peur d'être abandonnée
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
14
Harcelée par un ami d'enfance
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
15
Deuil : Que reste-t-il de nos amours ?
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
16
Il y a-t-il un âge limite pour la libido ?
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
17
Faut-il réaliser tous ses fantasmes ?
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
18
Gérer un divorce et un nouvel amour
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
19
Couple : Ni avec toi, ni sans toi
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
20
Couple : Ni avec toi, ni sans toi
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
21
Parlons-Nous du 21 août 2019
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
22
Savoir lâcher prise pour refaire sa vie
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
23
BONUS 2 : La recherche de l'orgasme - Les françaises au lit Ep.4
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
24
La petite amie de mon fils est transsexuelle
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
25
Parlons-Nous du 19 août 2019
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
26
Parlons-Nous du 15 août 2019
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
27
Parlons-Nous du 14 août 2019
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
28
Parlons-Nous du 13 août 2019
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
29
Parlons-Nous du 12 août 2019
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
30
Parlons-Nous du 08 août 2019
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
31
Parlons-Nous du 07 août 2019
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
32
BONUS 2 : Faire l'amour - Les Françaises au lit Ep.3
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
33
Parlons-Nous du 06 août 2019
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
34
Parlons-Nous du 05 août 2019
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
35
Parlons-Nous du 02 août 2019
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
36
Parlons-Nous du 01 août 2019
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
37
Parlons-Nous du 31 juillet 2019
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
38
BONUS : Rencontre avec la masturbation - Les françaises au lit Ep.2
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
39
Parlons-Nous du 30 juillet 2019
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
40
Parlons-Nous du 29 juillet 2019
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
41
Se libérer de croyances inconscientes
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
42
Une souffrance passée qui submerge le présent
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
43
Accepter l'inertie d'une relation familiale
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
44
Supporter les aléas d'une rupture
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
45
La crise du milieu de vie
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
46
L'angoisse de la rentrée
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
47
Faire le deuil d'un jumeau
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
48
Le poids du regard du père
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
49
Quand son ex renoue des liens avec sa famille
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
50
Les désaccords au sein du couple
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
51
Soutenir sans transmettre ses angoisses
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
52
L'alcool, le symptôme d'un mal-être
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
53
Comment se construire sans père ?
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
54
Combien de temps dure le deuil amoureux ?
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
55
La place de l'aîné(e) au sein de la famille
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
56
Histoires de vies
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
57
La peur de devenir père
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
58
Aider son enfant à sortir de son mal-être
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
59
Désillusion au bout de 20 ans de mariage
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
60
Trouver l'équilibre entre amour et liberté
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
61
Le mari, l'épouse et la maîtresse
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
62
La relation parents-enfants
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
63
Savoir demander et accepter de l'aide
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
64
Les limites de l'amour maternel
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
65
La transmission familiale
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
66
Retrouver un amour de jeunesse
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
67
Malaise à l'hôpital
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
68
Schizophrénie et préjugés
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
69
Parlons-Nous en direct de Belgique
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
70
Quand le travail rend malade
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
71
Changer de vie
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
72
L'infidélité dans le couple
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
73
L'anorexie, l'expression d'une souffrance
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
74
La place de l'enfant après un divorce
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
75
Le mal-être paysan
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
76
Le jour où j'ai arrêté de boire
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
77
Le jour où j'ai arrêté de boire
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
78
Le stress post-traumatique lié à la guerre
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
79
Le deuil de son animal de compagnie
Commenter / Réagir télécharger ce podcast
Vous êtes sur la page pour écouter et télécharger le
Podcast RTL Parlons-Nous avec Caroline Dublanche ,
une émission de radio catégorisée dans : Divers -

Commentaires des internautes auditeurs

Vivre en EPHAD

Je suis en colère après les propos entendus ce soir. Mon frère vient de mourir dans l'EPHAD de Montluel après y avoir vécu de nombreuses années; Et je veux rendre un hommage appuyé à toute l'équipe, personnel soign
ant et non soignant
Arrêtons de diaboliser l'EPHAD. non, L'EPHAD est un lieu propre, le plus accueillant possible avec des soignants humains , bienveillants, capables d'accompagner jusqu'à la mort ses pensionnaires. c'est irrespectueux de taper ainsi sur les établissements qui vous prennent en charge. j'ai eu de la peine d'entendre toutes ces fausses vérités, ces accusations inacceptables. C'est triste dit Hélène, oui, ce n'est pas un jardin d'enfants, la vieillesse est difficile à accepter.
On vient en EPHAD quand on a perdu l'autonomie, physique ou mentale, sinon le foyer-logement correspond bien aux personnes qui ne veulent plus vivre seules chez elles'. Elles paient leur loyer et vivent là , profitant d'une assistance( gardien, soins infirmiers, animations), sont libres de meubler, de cuisiner, de sortir , de rentrer avec leur clé, à toute heure.
Merci aux EPHAD, je voudrais bien, si un jour c'est nécessaire ,en trouver un avec tout ce que j'ai vu de bon "aux Tilleuls de Montluel"
Je voudrais bien que ma réaction soit lue à l'antenne

EPHAD

Pour que votre réaction soit lue à lantenne il faudrait commencer par l'envoyer sur le bon site car là vous êtes sur un forum qui n'a rien à voir avec RTL

Pour laisser un message à l'émission c'est sur Facebook ou par mail: caroline.dublanche@rtl.fr

Concernant votre engouement, malheureusement tout ne se passe pas aussi bien selon les EPHAD, le manque de personnel, la mauvaise gestion des établissements conduisent parfois à des situations intolérables: utilisation de couches systématiques, toilettes rares et faites brusquement, personnes abandonnées dans leurs chambres, personnel pas sympathique car mal gérés et malmenés par la direction....
Bref, tous les établissements ne sont pas aussi bien que celui dont vous parlez.

Gabrielle rejetée par la caserne

Le délit commis par votre frère Gabrielle n'est pas mineur, détruire un radar n'est pas anodin quand on connait le prix d'un radar. Cependant je trouve totalement injuste que vous "payez" pour le délit d'un autre de votre frère, car vous n'êtes pas responsable de ses actes. Dans les petites villes ou villages, on constate que les gendarmes sont potes un peu avec tout le monde, des gens bien comme des dealers et ils s'affichent ensemble en société, sans se cacher et par affinité, entre "durs" et "puissants", on s'entend bien...Et que dire les anciens flics qui louent des appartements, des T1, sans jamais les habiter, uniquement pour l'adresse postale afin que leurs maîtresses bien plus jeunes puissent continuer à percevoir les aides sociales de leur T3 ou T4... Ces flics sont complices de la fraude sociale et y participent. Et ces mêmes gendarmes retraités reçoivent la visite de 3 potes flics en uniforme, pendant leur service passer une heure ou deux.... J'ai eu un vieux voisin comme cela et les autres qui venaient le voir pendant leur service alors qu'ils étaient payés pour bosser. Et je ne pense pas que ce soit un cas unique. Et ces gendarmes pseudo-surbookés vont encore tranquillement acheter leur pain avec un véhicule de police, retirer de l'argent et faire leur course au supermarché à 11 h 20 pour terminer la matinée...
Gabrielle, je suis un peu surprise que vous souhaitiez encore devenir gendarme après ce que vous vivez... Pourquoi ne pas devenir pompier ou infirmière ou aide-soignante ? Et peut-être aussi changé de compagnon.

Le personnel soignant en ehpad

Le personnel soignant en ehpad est souvent passionné et bienveillant !

Olivier

Quel message merveilleux! Cela me rappelle quelqu'un qui disait aux enfants de toutes les couleurs: "Et si tu te coupes le doigt de quelle couleur est le sang qui coule?", et tous les enfants répondaient en chœur "il est rouge". "ok, rouge pour toi qui est blanc, et celui du Sénégalais?" "rouge", "et celui du Chinois?" "rouge", etc etc . Et, moi j'aimerais qu'on se demande tous de quelle couleur est l'âme qui nous habite? Et celle du voisin? Où se situent nos différences? Peut-être qu'elles se situent majoritairement dans le fait que l'accès à la psychanalyse n'est pas donné à tout le monde depuis le plus jeune âge pour apprendre à se connaître et à faire les bons choix pour soi, dans le respect du choix des autres. Vaste programme qui pourrait bien ruiner les vendeurs de voiture et enrichir de nombreux pauvres!!! (ref à l'amusante comparaison de Caroline entre le coût d'une analyse et celui d'une voiture!!)

Dominique

Quelle histoire épouvantable! Il faudrait vraiment conduire cette dame et ses enfants chez un/e psy et si elle refuse, la quitter, car elle a une chance inouïe d'avoir un ami aussi sympathique, aimant, courageux, disponible, de surcroît représentant l'autorité. Bien des femmes dans sa situation rêverait d'avoir une telle solution servie sur un plateau d'argent....!!! Et j'ai bien aimé ce qu'il a raconté au sujet de la femme battue par son collègue. Il en faudrait davantage des "Dominique" pour ôter aux hommes violents l'envie de maltraiter les femmes! Si vous lisez, Dominique, je vous encourage à former un club de gros bras pour défendre les femmes en galère. Un appel et vous allez à leur secours, pas comme la police qui a besoin d'une autorisation des supérieurs hiérarchiques, des huissiers et de je ne sais qui encore......Pendant ce temps, les femmes meurent!! S'il y avait des "musclés" à l'angle de chaque rue prêts à montrer aux violents le chemin de la raison, il y aurait moins de femmes battues ou insultés. Les mains courantes, les plaintes, les bracelets, les délais avant action, tout cela va beaucoup trop lentement et manque gravement d'efficacité. La peur doit changer de camp, il faudrait que les violents ressentent la peur qu'ils infligent aux femmes et qu'ils soient contraints de s'éloigner immédiatement dès la première insulte, avant de réduire la victime à néant et la tenir sous emprise.

Dominique/pardon pour les fautes

Désolée, des fautes: rêveraiENt...insultéEs......
Comment faire pour montrer les dents aux gars violents???
L'administration va trop lentement et personne ne comprend que les femmes battues ont d'abord été manipulées par leur compagnon ou conditionnées depuis l'enfance à devoir tout accepter ou à la peur du qu'en-dira-t-on ou de décevoir leur famille ou de plonger leurs enfants dans la misère ou n'ont plus la force de dévoiler l'indicible et affronter la critique, etc. Il faudrait des psys gratuits dans chaque commune et une éducation générale à la compréhension du sujet au lieu de penser que chacun ses problèmes ou que tout cela est la faute de celle qui accepte, etc; il faut bien se dire que toute femme dans une situation d'emprise a besoin d'être libérée de son bourreau, d'un hébergement, de soutien, de protection et d'une thérapie et ses enfants aussi. Seule, elle ne peut pas tout. Il faudrait pouvoir l'aider comme on aide à se relever une personne qui tombe dans la rue, la couvrir d'attention, d'amitié, lui rendre sa confiance en elle et la conduire au bon endroit pour qu'elle soit accompagnée jusqu'à retrouver sa vraie personnalité et reconstruire son autonomie complète. Et, à mon avis, c'est seulement après la thérapie et les retrouvailles avec elle-même que cette femme sera en mesure de savoir ce qu'elle veut et de décider de partager sa vie avec un amoureux ou pas. Car tout peut se confondre dans la tête d'une personne en difficultés: l'amour, l'amitié, le besoin, la peur etc etc. Comment pourrait-elle voir clair dans son choix de vie amoureuse, si elle ne voit pas clairement que sa situation avec son bourreau est destructrice pour elle, pour ses enfants et pour son amant???

Harcèlement "amoureux"

Françoise . Cet ex-ami d'enfance est devenu malveillant voire dangereux, il vous a menacée. Ecoutez Caroline qui a insisté pour que vous ne le contactiez plus. Ne culpabilisez pas, il ne culpabilise pas lui à vous pourrir la vie et à vous menacer... Essayez de demander à votre frère de le recadrer, c'est ce qui me parait la meilleure solution, et c'est certainement la plus efficace.
Charlotte, cet homme vous piste jusque chez vous et il va même 3 fois par jour sonner à votre porte, c'est clairement du harcèlement et là ce n'est pas de la drague, c'est pour vous nuire, son comportement n'est plus normal, mais inquiétant. Si vous sortez comme vous la conseillé Caroline pour lui demander fermement de vous laisser tranquille, il peut mal réagir. Je vous conseille d'avoir votre portable sur vous, une petite bombe lacrymogène, cachée dans une poche d'une veste. Et avant d'utiliser la bombe s'il devient violent, tapez dans les parties génitales ou les tibias pour qu'il soit plié de douleur et qui ne retourne pas la bombe contre vous...
La pré-plainte, c'est le début d'une plainte qu'on fait en ligne. Vous allez être convoquée par les policiers assez rapidement. Ce ne sera pas vous qui déciderez de l'heure et du jour, mais eux...Et ils vous feront signer mais j'ignore si avec la pré-plainte, ils peuvent refuser de prendre la plainte. Ils vont ensuite interroger l'individu voire vous confronter. Certains policiers n’envoient pas certaines plaintes au procureur. Il est également possible d'envoyer les plaintes directement au procureur mais les procureurs sont-ils aussi toujours consciencieux et intègres, prennent-ils connaissance de toutes les plaintes et surtout de celles qui émanent des petites gens.
J'ai connu un homme à 18 ans qui a rompu sans me prévenir en me faisant croire qu'il n'avait pas rompu... Il a dragué même sous mes yeux, la fille avec qui il s'est fiancé un ou deux après mais ils ne sont pas mariés, parce qu'ils vivaient chez les beaux-parents et que les beaux-parents étaient très dures envers lui, le "traitait de fainéant", etc.
Et tous les 3 ans environ, il me harcelait jusqu'en 2010, pendant 20 ans. Il est parvenu à louer un appartement dans le même immeuble que moi. La nuit, il tapait aux volets (rez-de-chaussée) comme un fou, et à la porte d'entrée. La journée, je le recevais sur le palier, et il me rabaissait, m’humiliât, me parlait de sa dernière relation Une fois, il m'a invité à un banquet des pompiers et j'ai refusé, évidemment. Quand j'allais bosser à quelques mètres de mon domicile, il prenait sa voiture et il faisait crisser les pneus, parfois il venait dans le commerce où je travaillais... Il m'a crevé les pneus à 2 reprises. Il a fini par déménager et moi aussi... Mais 4 ou 5 ans, après il a encore eu "la chance" de trouver un nouvel appartement où je résidais. Et cela a recommencé, mais il est parti rapidement, au bout d'un mois ou deux et il n'a du coucher que 2 ou 3 nuits. Et là encore, il ne me draguait pas, ce n'était que des dénigrements et des mensonges à gogo (un mythomane). Il m'a aussi crevé les 4 pneus, m'a demandé de partir vivre loin d'ici alors que lui me poursuivait partout, venait vivre dans les même immeuble que moi... Par la suite, il a enfin arrêté de prendre des appartements dans les mêmes immeubles que moi, et je pense qu'il vit chez ses parents et sa sœur qui ne la calment pas, bien au contraire. J'avais mangé une fois chez eux, peu avant qu'il ne décide de rompre vers 20 ans. La mère était dépressive chronique, quasi mutique, le père alcoolique mais assez sympa, la sœur une teigne qui mettait de l'huile sur le feu. Cet individu se faisait humilier par ses potes qui se moquait de lui et lui avait donné un méchant surnom en rapport avec son physique mais là, il ne disait rien, a priori, il ne leur en voulait pas... Même très jeune, il était alccolique. Il était pompier volontaire.
On pourrait s'attendre à ce que ce genre de personne ait un chagrin d'amour mais pas du tout, c'était un dragueur invétéré...et peut-être encore à 50 ans.
La dernière fois, que je l'ai croisé, il était conducteur de bus en ville ( il change souvent de profession). Et il m'a hurlé dessus dans le bus devant de nombreux témoins... parce que je lui avais demandé un renseignement sur un arrêt...

Pour Francoise et Charlotte
Une main courante, c'est noter et dater ce qui s'est passé et ça peut vous servir. Dans de rares cas, les policiers avisent le procureur qui enclachera une poursuite et ils ont la possibilité aussi de contacter votre ex-ami pour lui demander sa version des faits," lui rendre une petite visite". Mais hélas, parfois, les policiers ne notent rien et ils ne vous font pas signer... Ils ne veulent "pas s'emmerder avec ça, des problèmes de bonnes femmes". Bref, ils prennent les gens pour des c... et ensuite ils vous reprocheront de n'avoir aucune trace, que vous n'êtes jamais venues... Certains vont même jusqu'à vous dire que "les mains courantes, ça n'existe pas dans les gendarmeries".
Actuelleement je vis dans un immeuble où il y a de nombreux dealers qui m'ont menacée maintes fois de mort. La première fois, j'ai été voir les gendarmes. Les dealers m'avaient menacée de m'égorger le soir-meme, par égorgement. Un gendarme m'a pris ma carte d'identité pour en faire une photocopie et ils ont refusé de se déplacer et il m'ont dit de contacter le propriétaire et ils ont éclaté de rire alors que je refermais la porte de sortie de la gendarmerie... La seconde fois, que j'y suis retournée, ils m'ont demandé d'aller voir un concialteur et qu'ils en avaient marre de me voir tous les matins chez eux.... Et que désormais ils "m'interdisaient DEFINITIVEMENT de remettre les pieds à la gendarmerie, peu importe le motif". Un an après, mon propriétaire a voulu les contacter pour le tagage, je ne voulais pas le faire et pour cause... Un fonctionnaire a répondu "qu'il ne fallait pas me croire", que j'étais "dérangée", "affabulatrice", et qu'ils avaient mieux à faire, ils avaient des lieux accidentés à sécuriser... Et que les "jeunes" étaient très symapthiques... Le propriétaire téléphonait de chez moi et ils ne le savaient pour mentir aussi effrontément.

Dans certaines gendarmeries, ils refusent de prendre les plaintes, c'est d'ailleurs connu... sauf si ce sont des notables ou des connaissances.

les plaintes

Pour déposer une plainte ou faire une main courante, il y a un policier qui vient au guichet, si c'est une petite gendarmerie, il n'y en a pas un en permanence. Il vous écoute puis part derrière, sans rien vous dire, et un autre collègue arrive avec celui qui était déjà au guichet. Parfois il faut recommencer toute l'histoire et celui est déjà plus ferme. Si vous ne renoncez pas à la plainte, alors arrive "le père fouettard, un ancien et un dur et lui il va mettre les moyens pour vous faire partir sans que vous portiez plainte.

Quand on n'a jamais été dans une gendarmerie, on s'imagine souvent que le monsieur du guichet prend la plainte et nous fait passer dans une autre pièce, mais non... "

C'est la suite de mon long commentaire qui est ci-dessus.

Léa

Etrange l'histoire entre la copine du fils et le père de celui-ci...On ne doit pas tout savoir...Que faut-il lire entre les lignes? J'ai des doutes...Virer la jeune femme qui était dans la salle de bain après que le père affalé dans la cuisine la tête entre les mains avoua que la belle le trouvait séduisant...Pourquoi virer la jeune femme sans l'interroger et lui parler clairement? Ne serait-ce pas le père qu'il aurait fallu condamner? Que faisait-il là en pleine nuit? Y a t-il eu du déni ou ne nous a-t-on pas tout dit? Dans un cas comme dans l'autre, la jeune femme n'était pas un bon parti pour le fils/frère du témoin à l'antenne, c'est une évidence! Mais on reste sur sa faim, à moins que je n'aie pas tout entendu et que j'aie trop l'habitude de lire au-delà des mots/maux....Quelque chose me dit qu'il reste des non-dits que nous étions peut-être supposés comprendre sans que tous les mots/maux ne soient prononcés??? Qu'en pensez-vous?

C'est bien vous Clotilde?

C'est bien vous Clotilde? C'était ça se mettre au vert? Quelle belle surprise de vous lire...
Je suis rentrée de vacances et j'ai abandonné "l'autre emission", ce n'est pas pour moi.
Je suis ravie de vous retrouver ;-)

le vert de l'espérance!!

Oui, Lilly, c'est en partie cela, j'ai fait une petite semaine de vert et j'y reste à 50/50. J'écoute un peu et je survole les commentaires de temps en temps mais suis occupée ailleurs. Tout m'intéresse, mais celle qui me nourrissait personnellement et intellectuellement n'est plus là. Je suivrai les émissions de loin, de temps en temps, en réservant du temps pour la lecture des ouvrages conseillés. Bon weekend à vous et à tout ce réseau de belle solidarité.

Jacques

Suis en train d'écouter le podcast d'hier et je regrette que le temps imparti soit si court. Jacques n'a pas pu tout exprimer et nous n'avons pas eu l'occasion de tout comprendre. Cela me choque un peu. Il y avait un réel besoin d'aller plus loin et quand on a 80 ans la vie se résume moins vite qu'à 30 ans, surtout quand elle a été terriblement compliquée. Ce monsieur aurait mérité une analyse plus approfondie et je ressens de la tristesse de la manière dont il a été renvoyé avec un simple 'pensez à l'amour au lieu de vous concentrer sur l'argent'. Il avait autre chose à dire, il n'était pas que matérialiste et il semble qu'il essayait d'expliquer qu'il avait déjà donné à ses autres enfants qui avaient été ingrats et n'avait pas remercié. Il aurait fallu sonder les vrais motifs de la séparation avec sa femme. Avait-il été violent? Est-il sincèrement repenti? A-t-il compris quelque chose à sa vie? Les enfants qui n'ont plus voulu voir leur père avaient-ils des raisons valables? En fait, j'ai eu le sentiment d'un cas traité avec superficialité alors qu'il aurait pu être intéressant d'aller plus loin. Rester sur l'évidence d'une répétition de schémas psy est insuffisant pour aider ce monsieur à repartir avec des pistes de travail suffisantes et le convaincre d'aller faire un travail et se faire aider pour renouer avec ses enfants et parler vrai tous ensemble.

je me suis endormie pendant

je me suis endormie pendant le journal de minuit lollll et j'avais pris en cours de route son témoignage. Après le flash, elle devait le faire parler sur ses enfants. Sa mère a eu une vie très malheureuse, apparemment, mais lui m'a indignée quand il a parlé de tuer ou d'égorger son beau-père, ça détonnait avec sa voix posée, c'était très choquant Dans ce qu'il a raconté, la seule chose qui m'a intéressée c'était la narration des conditions de vie de cette époque, la misère, et notamment pour les femmes avec des enfants. Maintenant on leur offre des logements sociaux avec des aides sociales qui leur permettent de bien vivre, elles ont un meilleur train de vie que celles qui n'ont que le SMIC. Et pour celles qui sont en couple, souvent avec un homme qui lui aussi à décidé de ne pas travailler, c'est deux appartements, un grand pour la mère et ses enfants et un studio pour monsieur, le père.
Le motif de son appel était l'absence de ses enfants mais il a fait du hors-sujet jusqu'à minuit pffff et un récit bien alambiqué.
Mme Dublanche avait peut-être envie qu'il ne parle pas toute la soirée à l'antenne. Elle a été directe d'après ce que tu dis pour clore la discussion, il n'aura pas envie de rappeler.

violence

Moi aussi le mot 'égorger' m'a bcp choquée et j'aurais aimé que Caroline l'arrête là fermement pour en savoir plus et mieux cerner le personnage, car effectivement son ton de voix assez doux et sa manière très correcte de s'exprimer donne envie de lui donner le bon dieu sans confession, voire le victimiser avec son parcours si difficile. Mais il a quand même mentionné à un autre moment de la conversation qu'il n'a pas toujours été facile quand il était en couple avec la mère de ses enfants. Là encore, il eut été intéressant que Caroline l'interrompe nettement pour qu'il s'explique plus en détails. Un problème récurrent dans les histoires qui démarrent mal dès l'enfance est que les personnes profondément blessées considèrent par la suite presque normaux certains de leurs comportements inacceptables...ou le fait de subir des violences verbales, morales ou physiques de la part d'autrui. Et oui, parfois les témoignages traînent en longueur mais les psys sont là pour guider le discours pour tenter de comprendre l'essentiel et les causes des problématiques évoquées. Tenir compte aussi que les auditeurs qui témoignent ne maîtrisent pas forcément l'art de la rhétorique, ni ne savent synthétiser. Saluons déjà le courage d'appeler pour exposer ses problèmes, ce qui permet à l'émission d'exister et à tous d'avancer dans la compréhension de soi et de l'humain. Je voulais surtout soulever le problème du temps court pour aboutir à un échange efficace et qualitatif dans certains cas particuliers.

Participation au forum

Bonhour à tous! J'écoute les podcasts tous les jours ou presque et je suis étonné que personne ne laisse jamais de message...
Si quelqu'un lit j'aimerais bien le savoir eg qui sait peut-être échanger sur les sujets abordés dans cette émission.
Merci à tous et j'espère à bientôt !

Salut Maxime! C'est la

Salut Maxime! C'est la rentrée, ça y est on est tous prêts et on va pouvoir échanger... Avec grand plaisir ;-)

échange

Bonsoir Maxime, vous avez raison, nous devrions faire quelques efforts! Cela demande de l'organisation et de la concentration...J'ai écouté l'émission de lundi ce matin, mais j'ai la mémoire qui flanche et ne me souviens plus des détails...Il faudrait réécouter pour pouvoir faire des commentaires. J'essaierai de le faire car c'était très intéressant.

Enfant paratonnerre

D'accord pour voir le côté psy de ce garçon de 20 ans mais il est surtout urgent de lui trouver une école et une formation pour la rentrée, dans le privé c'est payant mais les inscriptions sont possibles à tout moment. On ne peut pas laisser un jeune passer ses journées enfermé dans sa chambre sur des jeux videos. Ça fait apparemment 2 ans qu'il est dans cette situation, cest pas possible et plus le temps passe plus il va se marginaliser d'autant plus si il a un problème d'obésité!
Si les parents n'agissent pas, la marraine peut l'aider à reprendre des études, peut-être dans l'informatique et même dans les jeux vidéos, pourquoi pas...
On élève un enfant jusqu'à son autonomie, c'est aussi ça être parents.

Problèmes téléchargements

Je suis désespérée car je n'arrive plus à écouter les podcasts que je télécharge sur mon MP3, tous les podcasts commencent par une longue page de publicité et ensuite mon MP3 affiche "TYPE DE FICHIER NON PRIS EN CHARGE".
Y-en a t-il d'autres qui ont le même problème car je me sens seule au monde avec mon problème.
Merci

Désespérée

Madame désespérée, pourquoi demander de l'aide puis faire silence total? Si vous avez trouvé une solution le respect est de laisser un message. Si vous n'avez pas trouvé de solution votre demande d'assistance, si vous ne la suivez pas, ne sert à rien.

Désespérée

Désespérée et désespérante. Cette personne doit utiliser son mp3 tous les 3 mois!

Demande d'assistance puis silence

Pourquoi laissez vous ces messages si vous ne répondez plus après...
Même chose en mars, ne nous faites pas perdre notre temps. .

Assistance

La dernière fois que j'ai proposé de laide à une demande d'assistance(19/03) la personne n'a rien répondu: ni précision sur son problème, ni merci, rien..

ingratitude?

La solution face à l'éventuelle ingratitude de celui à qui l'on donne est de toujours donner sans rien attendre en retour; c'est le don du cœur que vous lancez à l'univers et qui vous reviendra tôt ou tard dans des circonstances inattendues comme un cadeau du ciel. On ne sait pas toujours comment vont les personnes auxquelles on offre un geste généreux et peut-être ne sont-elles pas en mesure d'exprimer leur gratitude à ce moment-là, ce qui ne signifie pas qu'elles n'en ressentent pas. L'important est le cœur que vous avez mis dans l'acte généreux, la seule chose que vous puissiez maîtriser et dont vous pouvez être fière. Ne regrettez pas ce que vous avez donné de bon cœur, ce serait vous faire du mal en gaspillant de l'énergie au mauvais endroit.

Ha ha ha! J'avais pas vu

Ha ha ha! J'avais pas vu votre commentaire. Cest vrai, j'attendais pas spécialement de retour mais ça m'a passablement énervée de revoir la même question (et sûrement la même personne) à laquelle javais proposé mon aide... j'étais sûrement un peu "remontée" ce jour là ;-)

Les attentes!

Je vous avais comprise, Lilly!!Cependant, on oublie tous un jour ou l'autre qu'attendre des retours nous attire des déceptions et ce n'est pas simple à maîtriser...Est-ce réellement possible? Je n'en suis pas sûre, mais le fait de cerner nos attentes et de connaître le précepte, permet sans doute de moins attendre et de poursuivre sa route sans s'arrêter aux réactions ou non-réactions des autres??Facile à dire et pas simple à faire!!!!.........J'essaie simplement de diminuer mes attentes et d'attendre davantage de moi que des autres. Et ce n'est pas toujours évident non plus! Juste un genre de boussole pour retrouver sa route quand on va droit dans le mur!!!.....

Émission du 25/06/18

Pour le fils de madame oui il faut l aider je connais le problème et une maman se doit de trouver seule le problème et il a surtout besoin de vous et de trouver le problème avec vous et personne d autre aidez le parler avec lui et surtout ne le laissez pas seul avec ses soucis a s engouffré seul courage

moment récréatif

Hier soir, Mme Dublanche s'est lâchée avec Yves qui a joué de son instrument. Il allait réveillé les voisins mais il avait pris son soin d'éteindre la lumière et Mme Dublanche imaginait la scène, avec son rire rocailleux et, sa gouaille. On aurait dit que la vieille animatrice retrouvait son âme de jeune fille. Ca fait du bien ces pauses pour elle comme pour les auditeurs. Elle pourrait peut être inviter tous les auditeurs, qui le souhaiteraient, à pousser la chanson, à jouer d'un instrument de musique, de faire des imitations, à parler cinéma comme avec Yves, de littérature de peinture, de loisirs créatifs, de tricot, de recettes de cuisine, de bricolage, de mécanique. Penser à nos amis routiers qui ont besoin d'être maintenus réveillés.

Yves

"Yves, Vous n'avez pas laissé quelques dents dans le clairon, vérifiez!" lol
Sinon ils m'ont donné envie d'aller voir les films "douleur et gloire" ainsi que "parasites".

Vieille animatrice

Vous vouliez dire "animatrice professionnelle", avec de l'expérience... Vieille animatrice a un petit côté péjoratif!

Moments de plaisirs

Totalement d'accord, Caroline à un rire formidable qui fait du bien. Elle est psy à l'écoute mais aussi la femme qu'elle est dans la vie sans jouer de rôle.
Ces moments détente avec les routiers ou tous les gens qui racontent leur métier et leurs difficultés sont supers, c'est la vie de tout le monde. C'est vrai que ça fait du bien.

Changement de station

Depuis que Caroline à changé de station de radio je la trouve plus amicale, souriante, patiente et empathique avec les personnes qui appellent. Elle semble épanouie et prendre plaisir à être là, ça fait plaisir.

JE N'AIME PAS L'HOMME AVEC LEQUEL JE VIS

Quelle tristesse que vivre consciemment une fausse histoire, passer à côté de sa vie alors qu'on en a qu'une ....... Il y a 15 ans que je vis seule, par choix, car je n'ai pas fait "la rencontre". Il faut savoir apprivoiser la solitude, et comme c'est constructif lorsqu'elle devient votre amie, on devient alors une femme libre de ses choix

femme libre de ses choix

Parce que nous le valons bien!!!

100% d'accord

Totalement d'accord, c'est fou le nombre de gens qui croient qu'il faut absolument être en couple... Pourtant le proverbe "mieux vaut être seul que mal accompagné" à fait ses preuves. Quand on écoute certains témoignages ça ne donne pas envie!

mise sous tuelle

J'ai été agréablement surprise par les paroles sensées de Caroline Dublanche. Elle semble avoir changé d'avis sur la tutelle et elle semble avoir compris que c'était la perte de liberté voire l’aliénation de la personne qui est mise sous tutelle. Mardi soir, Caroline a fait tout son possible pour dissuader une femme de mettre son père sous tutelle. Et comme Caroline l'a très justement dit, qui ne s'est pas fait arnaquer un jour par un plombier ou un autre professionnel ? Ça lui est aussi arrivé et Caroline a toutes ses facultés mentales. Et même Julien Courbet lui aussi s'est fait avoir par un plombier . Julien Courbet devrait-il être mis sous tutelle ? lollllllllll Aujourd'hui, nous avons deux sortes de menaces récurrentes : les voyous qui menacent de mort et les gens de pouvoir ou de "petits " pouvoirs qui menacent de mise sous tutelle . Cela peut être un policier, un ripou, qui protège des dealers , des potes , et un bon client pour la drogue. parce que vous gênez le trafic... Cela peut être une assistante sociale, ignorante et mauvaise, qui pense qu'en vous mettant sous tutelle, elle va pouvoir vous imposer des soins dentaires chez le dentiste de son choix, les cheveux courts, en choisissant encore elle-même le coiffeur, bref s'emparer de votre patrimoine financier et l'utiliser à sa guise avec la complicité d'un pote tuteur.... Cela peut être aussi une "gentille" aide-soignante d'un service d'urgence qui veut vous faire mettre sous tutelle parce que vous ne pouvez pas conduire, après une opération de la main, immédiatement après être sortie du bloc opératoire (en ambulatoire), et que vous n'avez personne pour venir vous chercher à 100 km de votre domicile alors que l'opération n'était pas programmée... Et ces menaces sont faites en vociférant... et à quelques centimètres de votre visage, ce qui dénote bien l'agressivité de la personne.
Ou un proche qui veut que vous lui laissiez un bel héritage....et qui trouve que vous ne mourrez pas assez vite.

Complicité

Complicité d'un pote tuteur!!!
Comme vous y allez! Je ne pense pas que ce soit fréquent et sinon ça relève d'un grave délit qu'il faut dénoncer si vous en avez été témoin.

Faut arrêter c'est du délire

"imposer des soins dentaires chez le dentiste de son choix, les cheveux courts, en choisissant encore elle-même le coiffeur",
"s'emparer de votre patrimoine financier et l'utiliser à sa guise avec la complicité d'un pote tuteur...."
Non mais la il faut arrêter de dire n'importe quoi, les tuteurs ne sont pas des voleurs, ils sont peut-être et sûrement détestés parfois par les gens dont ils s'occupent car ils contrôlent leurs dépenses mais c'est leur rôle! Des dérives il peut y en avoir comme dans tout mais c'est des exceptions.

Tutelle

Pas d'accord, dans certains cas on n'a pas le choix er heureusement qu'il y a la tutelle et curatelle. J'ai un ami qui a eu un grave accident, la curatelle lui a permis de garder son appart et vivre normalement. Caroline d'ailleurs l'a dit, elle trouvait simplement qu'il ne fallait pas se précipiter.

Publier une réaction

To prevent automated spam submissions leave this field empty.