La radio en direct et en rediffusion sur votre ordinateur



européennes

Cher Monsieur Bourdin,
Voilà j'ai voté pour la dernière fois. En voici quelques raisons.
En 1958 à l'arrivée du Général à la tête de l'Etat, celui-ci nous a demandé des efforts pour redresser la France. Lui-même payait quelques factures de l'Elysée. Bon exemple que nous avons suivi.
Qu'en est-il aujourd'hui de la part de nos élus ?
Et depuis qu'est-il arrivé ?
Une succession d'élus de tous bords faisant des promesses jamais tenues, ou si peu, donnant l'impression de ne prêcher que pour leur propre réélection afin de profiter de beaucoup d'avantages attachés à leur fonction.
Sitôt dans l'opposition les voilà sortant de leur bonnet d'ane toutes les solutions espérées et dénigrant la majorité en place !
Ces élus avec leur comportement débile offert en spectacle au cours des retransmissions télévisées de l'Assemblée Nationale. Grotesques imitations des gravures de Mirabeau ou Danton sortis de mon vieux livre d'Histoire de la communale.
Ont-ils conscience de leur médiocrité ?
Croyez-vous que j'ai encore envie de voter pour eux quel que soit leur bord ?
Et cette fameuse dette qu'on a laissé enfler au fil des années en ignorant les conséquences futures. Gouverner n'est-il pas prévoir ?
Et de grâce fermez l'ENA où on apprend les mêmes solutions aux problèmes à tous les promus ce qui nous donne une politique de continuité dans l'incapacité d'agir et l'ignorance des réalités. La France n'est pas des colonnes de chiffres.
Et l'Europe ? Où est notre éducation sur cette Institution ?
Beaucoup d'émissions politiques télévisés sur des sujets souvent superficiels ou trop techniques sur la politique intérieure mais jamais sur l'Europe.
Au lendemai d'une élection on prépare déjà la suivante amenant les électeurs à saturation, au ras le bol, et au rejet de la politique politicienne.
Je ne prendrai pas plus de votre temps.
J'attaque mes 75 ans et je suis vraiment déçu des hommes politiques.
Tous pourris ? Non, incapables, avec un ego à la dimension de leurs prétentions.
Les hommes sont ce qu'ils sont me direz-vous... Hélas !
Avant de mettre ce mot à la poubelle, veuillez agréer Monsieur Bourdin, l'expression de mes sentiments les meilleurs.
Bonne continuation pour votre émission.

Ecouter ou télécharger les podcasts Bourdin & CO RMC