• Par Anonyme dans le podcast Parlons-Nous

    Elle l'a dépassé depuis un moment, elle a 57 ans. Elle est dans la vieillesse.

  • Par Anonyme dans le podcast Parlons-Nous

    C’est incroyable ! c’est inouï ! ah, bon !….On entend fréquemment ce genre d’exclamations dans la bouche de Caroline. On dirait une jeune adolescente qui découvre le monde et s’étonne devant les turpitudes de la vie. De la part d’une psychologue d’un âge mur, de telles réactions laissent songeur…

  • Par Anonyme dans le podcast Parlons-Nous

    les deux psychologues ( Cecilia et Fabienne ) qui hélas n'interviennent hélas que pour boucher les trous en été, sont d'un niveau bien supérieur à celui de C Dublanche, et en plus elles sont modestes, elles évitent les lieux communs, les poncifs dont abusent C Dublanche.

  • Par Anonyme dans le podcast Parlons-Nous

    moi je suis une auditrice de la libre antenne. Quand il est repassé à l'antenne, je n'en revenais pas qu'il n'y avais aucun changement, la même solitude, les mêmes problèmes sentimentaux,les mêmes emmerdes de partout. Sa voix grave qui ronronne ou grésille, je ne saurais dire, avec ce ton lent et monotone m'avait endormie et ça m'avait passé mon terrible mal de tête. Curieux, ce garçon.

  • Par Anonyme dans le podcast Parlons-Nous

    bien dans le coup ! Je ne vous souhaite pas de l'appeler et de ne pas dire amen à tout ce qu'elle prétend. Il s'agit quand même de notre vie, de nos expériences que nous connaissons mieux qu'elle. Si vous ne l'encenssez pas et ne vous ecrasez pas devant son immense savoir, quelle prétend du moins, vous subirez ses foudres, voir ses cris d'indignation, sa petite morale, sa culpabilisation. Madame est la reine madame s'impose, vous devez être à ses ordres, comme l'est Paul et les autres. Essayez et on en reparlera. Moi, ce n'est pas près de me reprendre.

  • Par Anonyme dans le podcast Parlons-Nous

    ll me semble que Michelle avait déjà téléphoné alors que son mari était encore vivant, j'ai reconnu sa voix et son histoire. Elle parlait sans cesse de ses besoins sexuels physiques que son mari ne pouvait plus assouvir et cherchait désespérément un amant. Elle n'avait aucune compassion pour son mari malade et ne mentionnait que ses propres besoins. En tout cas, cette dame a l'air bien égoïste et égocentrique, et on peut comprendre que son amant l'ait larguée.

  • Par Anonyme dans le podcast Parlons-Nous

    Et pourtant, elle n'arrête pas de dire " Je suis psychologue ou , nous en tant que psychologue ou en cabinet, nous conseillons à nos patients. A chaque émission elle le dit au moins 3 ou 4 fois. Et qui croyez-vous qui fait mettre dans tous les tites de l'émission : Caroline Dublanche la célèbre psychologue !!!

  • Par Anonyme dans le podcast Libre antenne Europe 1

    complicité mais w'une façon drôle qui ne blessait pas. Pour l'avoir bien connu quand je faisais de la figuration, c'est sûr qu'à un jeune en fauteuil roulant, il n'aurait pas dit bêtement " tu n'es pas prêt d'user tes baskets. C'est tellement cynique. Or lui, avait la main sur le coeur, la générosité, la bonté. Celui qui ecrivait ses sketchs, Georges Wolinski était d'une observation incroyable et c'était tellement vrai, tellement fin, c'était de l'humour vrai et bienveillant. Souvent, des routards, des zonards, ont été pris pour faire de lq figuration, et son auto-stoppeur est a peine exagéré : Ils sont comme ça, et ce sketch les laissait morts de rire. C'était un génie.

  • Par Anonyme dans le podcast Libre antenne Europe 1

    Vous voulez dire que s'il n'y a pas assez d'auditeurs qui appellent pour pouvoir finir l'emission, et pour éviter de combler ce trou par de la musique, quelqu'un déroulerait lq derniere 1/2 heure, pour lire ou reciter une histoire inventée de toutes pièces et Olivier jouerait le jeu. J'avoue que je n'avais pas songé à ça, mais en y réfléchissant,,,, Ça me laisse perplexe.

  • Par Anonyme dans le podcast Parlons-Nous

    Ou la la mais Caroline est à 2 doigts d'expliquer l'orgasme féminin. ! Elle pique le boulot de Brigitte Lahaye.... RIRES. VAS Y ma Caro lâche toi envoi du Q.