Podcast france culture Sans oser le demander avec Géraldine Mosna-Savoye
vues43237
Émission animée par
Géraldine Mosna-Savoye

Tous les grands créateurs et toutes les grandes créatrices du patrimoine culturel mondial de l'humanité : littérature, mais aussi arts plastiques, musique, cinéma et arts de la scène. Du lundi au jeudi à 16h. Rendez-vous sur l'application Radio France pour découvrir tous les autres épisodes.
Podcast radio classé dans : Culture
13 épisodes disponibles

Écouter et Télécharger les Podcasts
France Culture Sans oser le demander

Chargement des podcasts
0
Dominique Meens, plumes, poils et temps qu'il fait
26.22 MB

1
Traduire 4:48 Psychose de Sarah Kane
26.54 MB

2
Joël Bastard ou les principes souterrains
26.71 MB

3
Renée Vivien à rebours
26.6 MB

4
Anna Akhmatova, la voyante
26.92 MB

5
Victor Malzac ou la phrase testotéronée
26.66 MB

6
53 X Georges Perec
26.56 MB

7
Lune Vuillemin : quelque chose de la forêt
26.35 MB

8
Beata Umubyeyi Mairesse, écrire pour culbuter le malheur
26.93 MB

9
Francis Ponge : lire “La rage de l’expression”
26.3 MB

10
Brigitte Fontaine, en vers et contre tout
26.34 MB

11
Victor Pouchet, tentative de rangement par la poésie
26.34 MB

12
Retrouvez tous les épisodes sur l’appli Radio France
0 MB

Vous êtes sur la page pour écouter et télécharger le
Podcast france culture Sans oser le demander avec Géraldine Mosna-Savoye ,
une émission de radio catégorisée dans : Culture

Commentaires des internautes auditeurs

Épisode 1 Alain_ Fournier

habituée à écouter votre émission que j.apprecie la plupart du temps pour la qualite de ses intervenants’ ,j.ai le regret de vous dire que le français parle par Ariane Charton m.a vraiment heurtée,gênée et même choquée .. J.ai rarement entendu autant de « Ben... »..de « voilà ..« .,de « Ben voila » de « des fois... »

Musique de fond

Bonjour, vos programmes sont passionnants et les musiques souvent intéressantes. Mais les deux ensemble, non ça ne passe pas. Quel est l'intérêt de superposer la musique à la voix des intervenants si ça gâche les deux? C'est pénible à écouter et fatigant.

Emissions consacrées à Barthes

Bonjour,
J’ai écouté aujourd’hui la deuxième émission consacrée à Roland Barthes, avec Éric Marty comme invité. Comme prévu on continue de nager en pleine hagiographie. Je reconnais néanmoins qu’il a été rendu compte avec une certaine objectivité de la controverse qui a suivi la parution du Sur Racine, notamment avec Raymond Picard, même si le point de vue de l’invité revenait, sans surprise, à justifier la lecture supposément novatrice que fait Barthes du théâtre de Racine, à la lecture de concept freudiens qui sont pure faribole, d’une manière générale mais a fortiori dans ce cas précis.
On peut néanmoins regretter que le débat de fond qui a fait naître cette polémique ait été relativisé au prétexte d’une soi-disant guéguerre Sorbonne/Collège de France ; pour ma part, je regrette surtout qu’aucune mention n’ait été faite des textes de René Pommier, qui complétaient les protestations de Raymond Picard. Fidèle à ses méthodes, René Pommier prenait appui, dans sa démonstration, sur une explication attentive et fouillée des formulations même de Barthes, ce qui en faisait ressortir toute l’inanité.
Je rappelle mon courrier d’hier, qui ne vous est peut-être pas parvenu, dans lequel je me mettais à votre disposition pour vous faire parvenir avant la fin de la semaine -à moins que les services de documentation de Radio-France ne vous les procurent, quelques extraits de la plume de René Pommier. Il y dénonce, dans un style certes très polémique, l’imposture intellectuelle que représente l’œuvre de Roland Barthes, qui apparaît pour peu qu’on la relise d’un œil un tantinet critique, et en essayant à tout le moins de comprendre ce que recouvre réellement le clinquant des mots.
Bonne continuation,
Jean-Luc Bernet, auditeur
PS. Comme je l’écrivais hier, la fiche Wikipedia de René Pommier fait de lui un portrait que je pense très juste.

Henri Bosco

suggestion : revenir sur cet écrivain très singulier et quelque peu oublié : Henri Bosco.

Publier une réaction

To prevent automated spam submissions leave this field empty.