Podcast France culture Les pieds sur terre Sonia Kronlund
vues143304
Émission animée par
Sonia Kronlund

Tous les jours, une demi-heure de reportage sans commentaire. Du lundi au vendredi, de 13h30 à 14h Rendez-vous sur l'application Radio France pour découvrir tous les autres épisodes.
Podcast radio classé dans : Culture - Divers
69 épisodes disponibles

Écouter et Télécharger les Podcasts
France Culture Les pieds sur Terre

Chargement des podcasts
0
Le RN pour essayer
26.96 MB

1
Jeanne et Paul Martin 7/7 : La banalité du nom
29.31 MB

2
Rock, mensonges et Bataclan
29.86 MB

3
Babeth, les routiers et leur bulletin de vote
28.05 MB

4
Lydia, Laye et Séverin : des travailleurs essentiels, et pourtant…
27.95 MB

5
Laurène Anyways 2/2 : À tâtons
26.47 MB

6
Sexualité : nouvelles tendances 7/7 : Fantasmes sexuels : se rencontrer dans le noir, faire l'amour avec le kin...
28.16 MB

7
Une policière brise l’omerta
28.85 MB

8
Le jeune facho
26.63 MB

9
Viol et consentement : le combat de Manon
30.06 MB

10
Sexualité : nouvelles tendances 1/7 : Sexualité : rallumer le feu
26.49 MB

11
Enfants placés : jusque-là tout va mal
26.72 MB

12
Profession bodyguard
26.34 MB

13
La mutinerie du Paoli
27.27 MB

14
Les chats de la voisine et autres histoires de voisinage
27.61 MB

Vous êtes sur la page pour écouter et télécharger le
Podcast France culture Les pieds sur terre Sonia Kronlund ,
une émission de radio catégorisée dans : Culture - Divers

Commentaires des internautes auditeurs

La manif pour chiens

Je suis une fidèle auditrice des Pieds sur terre de Sonia Kronlund, depuis très longtemps. Je ne me souviens pas avoir jamais ressenti un quelconque désarroi au cours d'un reportage. Ce mercredi 20 septembre 2023, comme à son habitude, Sonia Kronlund a usé de précautions oratoires : « (…) expérimentations nécessaires ou scandaleuses, ça n'est pas notre sujet aujourd'hui (...) mais qui sont ces militants dans un temps T et un point P (…) réalité humaine avec ses complexités (…) à vous de voir si nous y parvenons avec ce récit (...) ».
J'entends ce qui est dit mais, pour la première fois, après l'écoute de ce reportage, je doute...
Certes il commence par la réaction d'une jeune manifestante ulcérée par la présence d'un député du RN arborant son écharpe tricolore et se termine par celle de Carmen, fille de républicains espagnols, affirmant qu'elle ne votera jamais pour l'extrême droite. Mais ce montage ne peut faire oublier les interviews constituant le cœur du reportage, où se mêlent tous les poncifs éculés (les animaux sont meilleurs que les humains) mais aussi d'autres propos bien plus choquants. Et on ne peut s'empêcher de penser que «ce récit» d'une part offre, malencontreusement, et à peu de frais, une tribune au RN et d'autre part contribue à confirmer une croyance malheureusement bien implantée dans l'esprit des militants de gauche (en particulier ceux de 50 ans et plus) dont une part non négligeable persiste à penser que les défenseurs de la cause animale sont au mieux de droite, au pire d'extrême droite et qui n'a pas pris conscience de l'évolution (voir de la révolution) anthropologique qui s'annonce depuis une vingtaine d'années, les jeunes générations questionnant de plus en plus la place de l'humain dans le monde, sans pour autant se désintéresser des valeurs de gauche et de la « Misère du monde » en général.

La manif pour « tous »

Suite à l’écoute — puis à la lecture du résumé de la page Internet — de l’émission « La manif pour chiens », en tant que militante qui se respecte à peu près je m'octroie le droit de poser cette question à la journaliste Pauline Maucort et à la productrice : au fond, quel en était le sujet, et, partant, l’intention ? Plusieurs militant•es des droits élémentaires (d'abord celui de ne pas être exploités) des animaux (TOUS les animaux, pas que le chien-chien à son pépère), dont je m’improvise la porte-parole ici (des nombreux•ses militant•es en l’occurrence), en garderont un goût amer.
Effectivement — et en dépit des quelques mots liminaires précautionneux de Sonia Kronlund (« des expérimentations qui font frémir (…), ce n’est pas notre sujet aujourd’hui (…), ce que nous sommes venus comprendre à Auxerre ce samedi, c'est qui sont ces militants dans un temps T et un point P, que recouvre leur indignation, que dit-elle d’eux, de leur vie, de leurs valeurs, de ceux qui les défendent (…) », soit), on a quand même envie d'en savoir plus (sur l'intention).
Le hic, c’est que les soit-disant militant•es avec qui vous avez été les plus généreuses niveau temps de parole sont des individus d’extrême-droite, nécessairement misanthropes, raciste et tout ce qui s'accorde avec, et ne savent pas vraiment de quoi ils parlent lorsqu’il est question des droits des animaux et de ce que ces termes recouvrent, la limite de leurs préoccupations (pour la plupart) s’arrêtant aux chiens et aux chats, à peu d'espèces près.
La manière dont vous formulez vos phrases est regrettablement tendancieuse (« qui sont ces militants ») ; autrement dit, il suffit de n’être pas du tout sensibilisé•e à la lutte générique pour les droits des animaux pour en déduire que TOUS•TES les militant•es sont d’extrême droite. D’abord c’est insultant pour tous•tes les autres mais passons, ça, on en a l’habitude ; c’est surtout grave dans la mesure où des émissions orientées de la sorte desservent totalement la cause première (qui, je l’ai bien noté, n’était pas le sujet, mais il y a des limites me semble-t-il quand le prétexte est aussi grave). Donc j’ai juste envie de rappeler, tant aux auditeur•ices pas d'extrême droite qu’aux « militant•es » d’extrême droite que non Marine Le Pen et ses ami•e•s n’« aiment » pas plus les animaux non-humains que les humains ; il suffit de se rendre sur le site Politique et animaux (https://www.politique-animaux.fr/partis) pour connaître les « engagements » des député•es RN et assimilé•es. Iels sont tout à fait spécistes, autrement dit, hormis les chiens et les chats, les autres animaux peuvent se brosser. Aussi il me semble très regrettable d’avoir laissé un temps de parole de presque 10 minutes à deux individus très à l'aise avec leur vote RN ou apparenté. Ça n’est pas très clean et au final, encore une fois, ça ressemble un peu à ça : tous•tes les militantes de la « cause animale » sont d’extrême-droite (les auditeur•ices non militant•es devant de tels propos ne vont pas s'embarrasser à aller vérifier les orientations politiques de tous•tes les militant•es des droits des animaux, il suffit d'entendre les deux « RN » interviewés pour être écœuré•e d'emblée par la « cause animale ». Alors à votre décharge, on a été un peu soulagé•e•s à la toute fin grâce à l'intervention de cette femme d’origine espagnole évoquant le franquisme, j’ai envie de dire « heureusement », mais ça n’était pas suffisant, on aurait préféré qu’elle parle davantage pour rétablir un peu les choses.
Donc bref, quid de l'intention de ce podcast.
Enfin, et sans le vouloir sans doute, à travers votre sujet un peu nébuleux et confondant, vous liez d’une certaine manière l’association One Voice au RN et c'est vraiment dommageable pour les membres de ladite association, l'une des premières interviewées a pu l'exprimer, heureusement (bis). (One Voice est du reste bien loin de n’organiser que des « manifs pour chiens » mais passons. Je tiens à préciser que je suis militante bénévole dans une autre association mais nous menons conjointement des manifestations parfois, et en aucun cas je ne me mêlerais avec une association aux couleurs brunes).
Alors certes, il ne s'agit pas de nier les faits : il existe à notre grand dépit de sombres individus qui se disent militant•es de la « cause animale » et profèrent des choses vomitives sur les individus humains et on s’en passerait plus que volontiers, iels polluent, s'approprient et desservent de surcroît la lutte pour les droits élémentaires des animaux non-humains (de rente, de divertissement, liminaires, etc.). Néanmoins, vous savez pertinemment que les fachos, comme les cons, il y en a malheureusement à peu près partout, et les animaux non-humains en font aussi les frais, CQFD.
Mais vraiment, vraiment, pourquoi avoir choisi une manifestation annuelle pour la fermeture d'un élevage absolument sordide pour donner un temps de parole plus important à deux individus d’extrême droite ? Il y aurait sans doute d'autres méthodes pour faire la sociologie des « militant•e•s » de la « cause animale » qui votent RN et apparenté.
Mélanie, une auditrice permanente de Culture, et des Pieds sur terre parfois (à l'extrême gauche — si vous tenez à me situer personnellement dans l’Assemblée —, et par conséquent militante pour les droits élémentaires à ne pas souffrir et ne pas être exploités des animaux humains et non humains, ne vous en déplaise.

Butter, majordome etc.

...on est au XXI ème siècle ?

J'ai écouté mais c'est trop animé pour s'endormir

je préfère les voix feutrés des auditeurs qui appellent sur d'autres radios concurrentes.

Les pieds dur terre

Bonjour
Pourquoi Sonia Kronlund ne présente plus les pieds sur terre? Sa voix me manque..

Khaled Miloudi

Témoignage magnifique! Votre voix , vos mots m’ont inondée d’émotion ! Merci à vous

jules

Je trouve cette histoire abominable. La simple humanité exigeait qu'on mette fin aux souffrances de ce malheureux amas de cellules, dont on peut penser que, heureusement, il n'a aucune conscience de son état d'emmuré vivant. Quant aux parents qui font la fête autour de lui et se moquent gentiment de ses handicaps, ce sont des fous, pour ne pas dire des criminels.

Une dent contre le dentiste...

Juste une adresse pour m'inscrire dans la réparation devant cet escroc:
J'avais de gros problèmes de dentition et n'avais pas les moyens financiers de m'offrir des implants.
Mon dentiste, qui n'était pas chirurgien, me parle un jour des Dentistes Hongrois, formés en Allemagne...C'est ainsi que j'ai déboulé à Budapest chez DH DENTHAL. En arrivant, j'ai pu constater dans la salle d'attente, que je n'étais pas la seule Française parce qu'on y parle français et que les chirurgiens y sont honnêtes et consciencieux. Concernant l'hébergement, une pension est proposée à moindre coût.
Très cordialement.

les pieds sur terre

ma vie d'espion: formidable maxime.. c'est un héros, bravo à l'émission qui me l'a fait connaitre. pour l'arnaque en ligne: avez-vous lu "même les bêtes.." j'écoute cette émission avec le plaisir (ou non ) de découvrir l'humain. continuez

avoir 20 ans en 21

Très touchante cette 2eme intervenante.... pleine d'humanité, d'Amour pour les siens et le genre humain. Ça fait du bien !!

Comment faire pour être mise en contacte avec cette

Comment faire pour être mise en contacte avec cette maman étudiante? Merci de m'aider

Emission lundi 21 septembre 2020

Encore une très bonne émission, merci de nous ouvrir les yeux .

Solitudes (11/05/2020)

Cet homme qui a fait une transat à la rame me paraît être l'incarnation vivante d'Edmond Dantès. Le marin, la prison, le surhomme et la sagesse acquise à la fin de l'aventure. Tout y est ! Frappant n'est-ce pas ?

Les pieds sur terre Publié par Valerie le 31/05/2018 à 22:58

Madame,
Je lis votre commentaire et vois combien vous êtes insatisfait d'être autant satisfait, sans l’être davantage. Vous êtes insatisfait de n’être pas plus satisfait, alors que vous l’êtes tant ! Cela, du fait que certains sujets ne vous conviennent pas.
Les sujets de l'émission peuvent ne pas convenir. Restituer la réalité d’un quidam ou d’une personne émérite sans altérer ses vérités, sans attenter à la teneur de ses propos, sans céder à la tentation de l'inopportun narcissisme verbal de l'animateur ou de l'animatrice qui viendrait grimer de ses propos les paroles des acteurs-témoins, cela relève d'un mérite exceptionnel. Suivant ces émissions depuis l'Algérie, mais étant Algérien, je pourrais comme vous trouver que certaines émissions ne me conviennent pas : elles réfèrent à d'autres horizons que les miens, évoquent des questions qui ne sont pas dans ma proximité existentielle la plus immédiate, etc. Aucune émission cependant ne m'a jamais déplu, par son thème; bien que très rarement j'en rencontre qui sont moins prenantes que d'autres.
Puis-je vous faire une recommandation ? Accorder à chacune des émissions qui vous a déplu une session de rattrapage : par conséquent, écoutez-la une seconde fois. Vous auriez alors à vous faire un bien sérieux reproche. Celui de n’avoir pas été pleinement à l’écoute de la personne qui témoigne de son vécu. Tout ce qu’un être humain vit puis raconte mérite notre attention humaine. Plus nous censurons notre sensibilité humaine et moins nous appartenons à l’humanité.
Bader Bader

Les pieds sur terre Fr.Cult.

Simplement vous exprimer ma gratitude et mon admiration pour votre travail infatigable et tjs approfondi sur la vie réelle, celle trop souvent oubliée . Merci .

trop vieilles pour travailler

Bonjour
Est il possible de rentrer en contact avec Isabelle qui est devenue mannequin senior et habite le bassin d'arcachon? J'ai à peu près le meme parcours qu'elle et m'a redonné espoir sur mes vieux reves non réalisés..
Je vous en remercie par avance,
J'écoute votre émission chaque jour et suis bouleversée à chaque fois.
Cordialement
delphine marchal

Voile : la liberté de le porter (ou pas)

Votre émission du 02/05/2019 est pour moi du prosélytisme.
Vous vous défendrez en arguant de la liberté. Quelle liberté ? "Ses frères lui faisaient la misère"; "maintenant que je le porte on me reconnait"; ...
L'avocate iranienne Nasrin Sotoudeh,célèbre militante des droits humains vient d'être condamnée à 10 ans de prison pour incitation à la débauche et 148 coups de fouets pour s'être présentée au tribunal sans le voile islamique.
Vous devriez aller prendre quelques vacances en Iran; vous auriez une petite idée de ce qu'est le libre choix.
Je n'écoute plus France Inter. France Culture encore, mais je n'écouterai plus "Les pieds sur terre"
Nous nous faisons endoctriner. Etonnez-vous que nous devenions identitaristes ou pire.
F Holland à parlé de partition de la France, G Colomb prédit un "face à face" des communautés, mais vous continuez à saper la laïcité qui seule permet le vivre ensemble. Vous n'avez pas encore compris que les meneurs dans ces affaires de voiles sont des idéologues hostiles à nos mœurs et aux Droits de l'Homme.
Quel désespoir.

Que fait la police?

J'ai le coeur serré depuis que j'ai entendu votre émission aujourd'hui.
Y a t il quelque chose à faire pour aider ce monsieur victime des CRS , mène t il une action publique pour faire valoir ses droits?
Ce qu'a subi cette jeune fille mineure est aussi douloureux à entendre.
Naïve je suis...Que cela existe encore me laisse sans voix et pourtant j'en ai vu...
Merci en tous cas de leur donner la parole.

Oh secours

Bonjour,
Témoignages poignants.
Peut on aider cette dame qui se bat pour une légitime cause, celle de la non assistance à son mari décédé ?
Je suis bouleversée par son témoignage

Ma fille sous influence - 2/5

Le canapé devant la porte signe bien les angoisses et les difficultés posées par cette toile d'araignée tissée autour d'Emma et la non communication qui s'installe.
Merci à ces parents pour leur témoignage de vie.

Ma fille sous influence - 2/5

Merci pour ces témoignagnes

Ma fille sous influence - 1/5

Témoignage bouversant

Les pieds sur terre

J'ai connu votre émission il y a deux pendant mes séances de chimiothérapie aujourd'hui je suis en rémission et je vous écoute toujours
Je n'aime pas toujours les sujets que vous choisissez mais j'aime bien la façon dont vous les traiter.
J'ai écouté hier après-midi tous les épisodes à la suite de ma famille l'île sous influence et j'ai été scotchée mais aussi très mal à l'aise. J'en ai même fait un cauchemar la nuit dernière
Continuer à nous ravir et merci pour vos émissions même si souvent j'adopterai un autre point de vue que le votre vous me faites réfléchir et voir les choses sous un angle qui ne m'ait pas familier ça me plait
Bravo

Les disparus volontaires.

J'ai été touchée par le témoignage de cette soeur qui racontait la disparition de son grand frère et voudrai simplement lui dire, tout en comprenant la souffrance que cet événement ait pu lui causer, que ce n'est pas forcément une tragédie.
Quand son frère avait 19 ans, j'en avais 20. Je ne suis pas partie mais dix ans plus tard, en m'allongeant sur le divan d'un psychanalyste, j'ai immédiatement pris conscience que je me souvenais plus qui j'étais et que de façon inconsciente, j'avais mis en place une rupture avec ma famille, qui est aujourd'hui définitive!
Lorsque j'avais 20 ans, j'étais même incapable d'imaginer que ma vie
puisse être ailleurs et j'entends le départ de ce grand frère comme une revanche sur la vie.
Face à un mur, certains se cogneront la tête en s'autodétruisant et d'autres le sauteront pour se sauver!

L homme aux mille visages

J'écoute. Chaque midi l'émission j'usqu'a 15h45 heure à laquelle je reprends mon travail . Cette tranche de vie m'a interpellé et je viens d'écouter la fin .je suis admitatif de la conduite de cette femme et de le justesse de son propos. Son témoignage n'est pas agressif, empreint d'amertume ni de rancoeur mais plein d'humanité . J'y ai trouvé à méditer , a regarder l'humain dans sa complexité dans son jeu de rôle parfois bien sinistre . Merci à cette belle personne pour cette libre parole qui me nourrît encore . Merci pour votre émission

a propos de Nadia

bonjour, Ce reportage sue Nadia m 'a fait repenser à un évènement dont je voudrais vous parler car j trouve qu'on ne parle pas assez de ces jeunes français issus de l'immigration nord africaine qui s'engagent dans la vie professionnelle associative et culturelle avec une envie , une confiance en eux, un désir de faire "bon " et bien, un naturel propre à leur culture peut etre , une conscience aussi des enjeux de leur role .
Je peux en témoigner par ma simple pratique de Blablacar ! entre Toulon et Nice qui m'a fait rencontrer un animateur sportif devenu responsable des équipes des " nouveaux horaires " dans les environs de Toulon et un autre personnage employé à Nice dans la police municipale .
Mon propre fils a leur age et se débat encore ainsi que beaucoup de ses amis dans les affres de la non ambition , du degout de la société , de la crainte larvée de l'avenir etc...Alors que ces 2 personnages ont signifié pour moi d'une manière évidente une confiance incroyable dans leur role dans la société française .Tout ça dans une relation à moi meme pleine d'un vrai respect , d'une grande curiosité quant à ma vie professionnelle et sociale ( ex prof d'école ) , d'une écoute sincère . J'ai pu mesurer leur sens de la responsabilité et vraiment aucune amertume quant à la faiblesse de leur salaire et la dureté de leur travail.
Bref je ne pense que seul le hasard m'a fait rencontrer ces gens là .
je sais qu'ils sont nombreux à s'impliquer dans l'avenir de notre pays .
Parlons en davantage comme vous avez donné la parole à Nadia , la cantinière psy !
merci de votre interet et merci pour votre émission dont je ne me lasse pas

émission sur val fleury, Les pieds sur terre

Rassurez nous, nous avons entendu les pires habitants?! Jamais ressenti une telle colère en écoutant la radio, comment est-ce possible! Les réactions des habitants sont caricaturales, on dirait un mauvais film... Ils ne reçoivent que TF1 à Val Fleury? Amis artistes, mobilisez vous, amenez la culture et l'ouverture d'esprit dans ce village obscurci!

Il est urgent de faire

Il est urgent de faire témoigner les lanceurs d'alerte car ce qu'ils subissent ou ont subi est intolérable (prison, politique d'élimination de la famille par tout moyen). voir les expériences de Rene FORNEY à GRENOBLE, Chantal ARNAUD sur la franc-maçonnerie en ARDECHE ETC…...

les jobs étudiants

Très touchée par votre émission , quand j'ai le temps et/ou la bonne idée de vous écouter. Aujourd'hui en cours, j'ai pu écouter 3 jeunes filles qui parlaient de leur expérience :l'employée pour le ménage à l’hôpital... en passant par la morgue, gloups ; la coloriste et re-gloups, et enfin l'animatrice en club de vacances...waouh. Ces vécus étaient bien exprimés et partagés. Je suis troublée et révoltée par ces pratiques. Particulièrement en ce qui concerne ces clubs (où je n'ai jamais aspiré passé des vacances). La réalité dépasse la fiction. J'espère que ces pratiques ont pu être dénoncées et que le grand manitou dont il a été question n'opère plus. Quelle vision de l'humain mercantile, et abêtissante; quelle exploitation honteuse de la jeunesse... Le bonheur par injonction me parait difficile. Merci "les pieds sur terre" et merci à vos interviewées.

les pieds sur terre

Merci beaucoup pour cette émission, pour le choix des reportages je suis un vieux monsieur et cela me donne beaucoup de joie de les écouter.

Publier une réaction

To prevent automated spam submissions leave this field empty.