Podcast France Inter L'inconscient avec Juan-David Nasio
vues8111
Émission animée par
Juan-David Nasio

Ils seront désormais 4 à écouter et analyser les questions des auditeurs laissées sur le répondeur 01 56 40 64 04 ou par note vocale via l’application ou le site de France Inter.Avec Clotilde Leguil, Caroline Eliacheff, Laurie Laufer et Juan David Nasio Rendez-vous sur l'application Radio France pour découvrir tous les autres épisodes.
Podcast radio classé dans : Divers - Santé - Bien être
11 épisodes disponibles

Écouter et Télécharger les Podcasts
France Inter L'inconscient

Chargement des podcasts
0
Ne pas céder sur son désir avec « Les Liaisons dangereuses »
52.5 MB

1
Que dois-je faire pour que mon couple dure ? L’allégorie du tabouret
50.32 MB

2
ADN et mémoire ancestrale : l'Inconscient transgénérationnel en question
50.9 MB

3
Ne pas céder sur son désir avec « Les Liaisons dangereuses »
52.5 MB

4
La neutralité de l’analyste ?
50.53 MB

5
Déchiffrage et transmission : ce qui ne m’a pas été transmis
50.66 MB

6
Résilience : la puissance de guérison de l’Inconscient
50.8 MB

7
« Qui ne dit mot consent ? » Avec Freud et Neige Sinno
50.51 MB

8
Pourquoi la violence dans un couple ?
50.76 MB

9
Psychanalyse et Éducation
50.74 MB

10
Retrouvez tous les épisodes sur l’appli Radio France
0 MB

Vous êtes sur la page pour écouter et télécharger le
Podcast France Inter L'inconscient avec Juan-David Nasio ,
une émission de radio catégorisée dans : Divers - Santé - Bien être

Commentaires des internautes auditeurs

Les cauchemars et l'inconscient.

Il ne s'agit pas d'un cauchemar mais d'un fait réel qui m'a poursuivi pendant des années.
Ma mère a cherché à m'étrangler lorsque j'avais cinq ans. Je fus sauvé par ma Grand-Mère, sa Mère.
Pendant longtemps, j'ai revu cette scène en état d'éveil.
Il y avait une chose que je ne comprenais dès les premiers jours après cette scène.
Je voyais et revoyais cette scène identique à elle-même. Ce qui m'interpellait, c'était qu'à chaque fois je voyais la scène traumatisante avec la sensation d'en être un acteur interne à celle-ci et en même temps en en étant le spectateur.
Ce qui faisait qu'il ne s'agissait pas d'un cauchemar, c'est que j'ai porté durant toutes ces années une trace à la base du cou sur toute sa circonférence. sans que cela étonna le reste de la famille. Ils l'attribuaient tous à une irritation, une réaction immunitaire.
Mon intervention a plus à voir avec le retour au traumatisme.
Ce cercle rouge disparut lorsque j'ai enfin compris comment je pouvais être tout à la fois acteur et spectateur.
J'étais acteur, cela ne faisait aucun doute pour moi. Mais spectateur... Comment cela pouvait-il se concevoir ?
La solution me vint lorsque je regardais une fois de plus le film "Goldfinger". Il y a une scène dans ce film dans laquelle James Bond embrasse une James Bond's girl et voit sur le miroir des pupilles de la fille l'image du type qui va l'assassiner avec un couteau de boucher. Il la retourne et c'est elle qui est frappée par ce couteau.
Il me fut alors évident que je m'étais vu ainsi que les autres acteurs de cette scène sur les pupilles de ma mère penchée sur moi.
À partir de là, l'irritation de mon cou disparut. Et si ce souvenir est toujours présent lorsque je veux me le remémorer, il ne revient plus me torturer même s'il est toujours là en moi.
On peut donc réussir à se débarrasser de ces cauchemars même s'ils sont des cauchemars éveillés, si l'on arrive à les analyser.
Bien cordialement,
Philippe.

PS : Merci de n'utiliser que mon pseudo.

trauma

Merci Henri de ce témoignage très éloquent et intime

Bon cou-rage ;)

Publier une réaction

To prevent automated spam submissions leave this field empty.